La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 933,67
    +3 404,87 (+6,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Chez Facebook, le spécialiste de la réalité augmentée va devenir le directeur technologique du groupe

·1 min de lecture

Facebook se dirige encore un peu vers un monde virtuel. Mike Schroepfer, le directeur technologique du groupe, a annoncé mercredi qu'il démissionnerait de son poste en 2022 et serait alors remplacé par Andrew Bosworth, qui dirige actuellement le laboratoire de réalité augmentée, où l'on explore le "metaverse", l'univers parallèle qui fait rêver les géants du numérique.

"C'est une décision difficile parce que j'adore Facebook et je suis très enthousiaste à l'idée du futur que nous construisons ensemble", a indiqué Mike Schroepfer sur son profil. Il occupe ce poste depuis 2013 et a notamment supervisé la montée en puissance des systèmes d'intelligence artificielle au sein du groupe californien.

À lire aussi — Facebook est conscient qu'Instagram est mauvais pour la santé mentale des adolescents

Les logiciels auto-apprenants sont essentiels au modèle économique de l'entreprise, fondé sur le ciblage publicitaire très fin et à très grande échelle, mais aussi pour répondre au défi de la modération des contenus, source de scandales majeurs depuis plusieurs années.

En mai dernier, Mike Schroepfer a ainsi présenté un algorithme déployé en 2020, pour détecter les contenus problématiques (violents, haineux, etc) en croisant différents signaux (texte, image) et ainsi avoir "une vision d'ensemble", au lieu d'interpréter trop littéralement un mot pris sans son contexte. Mike Schroepfer a indiqué qu'il resterait chez Facebook en tant que conseiller et pourrait ainsi consacrer plus de temps à sa (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

On vous décrypte 10 noms de code utilisés par Amazon pour ses projets secrets
Twitter va proposer de rémunérer des profils en bitcoins
Elon Musk estime que le dogecoin pourrait être un moyen de paiement si les frais étaient moins élevés
La Commission européenne projette d'imposer un chargeur universel pour les smartphones
Free quitte la Bourse après 17 années de cote

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles