Marchés français ouverture 8 h 20 min
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1697
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 109,41
    +1 819,98 (+5,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Les chewing-gums Wrigley (Freedent) suppriment 280 emplois en France

·1 min de lecture

280 des 350 emplois de l'usine de Biesheim dans le Haut-Rhin vont être supprimés.

Coup dur pour l'usine de chewing-gums de Biesheim (Haut-Rhin). La filiale française du groupe américain Mars Wrigley a annoncé lundi 13 septembre la suppression prochaine de 280 emplois sur les 350 que compte son usine à cause de la chute de ses ventes. "Face à une baisse drastique et continue de la demande de chewing-gums aux formats tablettes sur les marchés européens, la direction du site Mars Wrigley de Biesheim a informé ses partenaires sociaux et ses salariés d'un projet de restructuration", a annoncé Mars Wrigley France dans un communiqué.

Cette restructuration entraîne la "suppression de 280 postes" et le "maintien de 69 postes", selon le communiqué. Ce projet aboutira à l'arrêt, d'ici un an, de la production de tablettes, commercialisées sous la marque Freedent. La fabrication de gommes sera maintenue pour fournir d'autres usines du groupe en Europe et en Afrique. Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) sera mis en œuvre pour trouver des solutions de reclassement internes et externes au groupe, a complété le groupe.

>> A lire aussi - Les chewing-gums, victimes inattendues du confinement

Les tablettes, format traditionnel du chewing-gum, "sont littéralement en train de disparaître du marché européen", où les ventes ont subi une baisse de 37% entre 2016 et 2019, aggravée depuis par la crise sanitaire, a poursuivi le groupe. Les volumes produits à l'usine de Biesheim ont baissé de 74% entre 2012 et 2020, et l'usine ne tournait plus l'année passée qu'à 28% de ses capacités, (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Crypto.com : L’astuce du PSG pour signer un sponsor illégal en France
70.000 emplois à pourvoir dans l'industrie en France "mais nous n'arrivons pas à recruter", dénonce Agnès Pannier-Runacher
Evergrande, poids lourd de l’immobilier en Chine, face à des "difficultés sans précédent", faillite en vue ?
Volotea à l’amende pour avoir payé en Espagne des pilotes travaillant à Bordeaux
Uber : la décision des Pays-Bas sur les chauffeurs est un coup dur !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles