La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 662,53
    +1 362,70 (+2,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Les chercheurs alertaient depuis plusieurs années sur la vulnérabilité de données chez Facebook

·1 min de lecture

Facebook a corrigé en août 2019 une faille de sécurité qui avait permis à des pirates de récupérer les données de plus de 500 millions d'utilisateurs dans son application. Mais l'entreprise avait été avertie des risques des outils qui ont permis l'exfiltration des données des années avant qu'elle ne prenne enfin des mesures.

Et lorsque des chercheurs en sécurité ont signalé une vulnérabilité presque identique sur WhatsApp, propriété de Facebook, un mois seulement après cette correction, Facebook a d'abord nié le problème — avant de prendre des mois pour tenter de le résoudre.

À lire aussi — Facebook dénonce des 'acteurs malveillants' et rappelle que les données volées datent de 2019

Insider s'est entretenu avec des chercheurs en sécurité et a passé en revue la littérature universitaire qui a montré que Facebook avait été mis en garde à plusieurs reprises, dès 2012, contre les risques de récupération de données via ses différents outils de recherche de numéros de téléphone. La semaine dernière, Insider a rapporté que les données personnelles de 533 millions d'utilisateurs avaient été volées au réseau social via ces outils et publiées en ligne. Ces données Facebook comprenaient des numéros de téléphone, des localisations et d'autres informations personnellement identifiables.

Ces incidents illustrent la façon dont des fonctions essentielles des produits Facebook ont permis une utilisation abusive des données et soulèvent des questions sur la façon dont l'entreprise évalue la gravité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Siri a dévoilé la date du prochain événement Apple
Dubaï accueillera une flotte de taxis autonomes dès 2023
Les autorités américaines recommandent de suspendre le vaccin Johnson & Johnson après des cas de thrombose
Les hommes des cavernes se privaient d'oxygène pour provoquer des hallucinations lorsqu'ils peignaient dans les grottes
Des chauffeurs Amazon décrivent la pression permanente qu'ils ressentent à travailler sous le regard des caméras embarquées