La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 324,06
    +9,15 (+0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Chemours augmente la production de matières échangeuses d’ions Nafion™ en France afin de répondre à la demande croissante du marché de production d’hydrogène propre

Le site de Chemours de Villers-Saint-Paul, en France, va investir 200 millions USD pour renforcer les initiatives mondiales de décarbonisation et accélérer l’économie de l’hydrogène

WILMINGTON, Delaware, États-Unis, January 11, 2023--(BUSINESS WIRE)--The Chemours Company (« Chemours ») (NYSE : CC), société internationale du secteur de la chimie, leader sur le marché des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées et des matières à haute performance, a annoncé aujourd’hui un investissement de 200 millions USD visant à augmenter la capacité et à faire progresser la technologie de ses matières échangeuses d’ions Nafion™, leaders sur le marché. Cet investissement sera réalisé sur le site de production de Chemours à Villers-Saint-Paul, en France. L’investissement de Chemours vient s’ajouter aux efforts déployés aux États-Unis pour disposer d’une chaîne d’approvisionnement fiable et d’une capacité robuste au service de l’économie de l’hydrogène. Il répondra à la demande croissante du marché pour la production d’hydrogène propre à l’aide d’électrolyseurs à eau, le stockage d’énergie dans des batteries à écoulement et la conversion de l’hydrogène pour alimenter les véhicules à piles à combustible, tout en contribuant aux efforts européens et mondiaux pour permettre la transition vers une énergie propre. Dans le cadre de cet investissement, les capacités du site de production régional de Chemours seront développées afin de promouvoir et faire progresser les progrès technologiques et les nouveaux produits destinés à l’économie mondiale de l’hydrogène.

« Notre société a une formidable opportunité de bâtir un avenir plus durable qui passe par une transition vers des énergies plus propres. La chimie détient les clés de cet avenir et continuera à jouer un rôle important pour faire avancer l’économie de l’hydrogène », a déclaré Mark Newman, PDG de Chemours. « Chemours a choisi la France pour investir dans l’économie de l’hydrogène en raison de la forte concordance entre notre vision de la croissance durable, et le désir du gouvernement français de développer une économie de l’hydrogène fiable et solide, et l’ambition de l’Union européenne de parvenir à une transition énergétique propre basée sur les objectifs fixés par la loi européenne sur le climat. Grâce à la remarquable équipe de notre site de Villers-Saint-Paul, à la communauté environnante et à toute la région Hauts-de-France, nous allons renforcer l’impact de notre technologie de membranes échangeuses de proton Nafion™ pour contribuer à la décarbonisation à l’échelle mondiale. »

Malgré la forte croissance du déploiement des technologies de l’hydrogène vert, le développement des capacités de la chaîne d’approvisionnement de l’économie de l’hydrogène reste essentiel pour atteindre le plein potentiel de l’énergie hydrogène et répondre à la demande croissante. La technologie de membranes échangeuses de protons (Proton Exchange Membrane, PEM) Nafion™ est l’une des solutions les plus prometteuses en matière de production d’hydrogène vert. Elle offre plusieurs avantages, notamment un démarrage plus rapide, moins de composants, une empreinte plus faible, un entretien plus simple et zéro émission lorsqu’elle est couplée à une énergie renouvelable.

« Faire progresser l’économie de l’hydrogène est une formule gagnante pour le monde comme pour la planète. Mais son succès repose sur la performance des produits, l’innovation, un approvisionnement évolutif et une fabrication responsable et durable », a déclaré Denise Dignam, Présidente d’Advance Performance Materials chez Chemours. « Chemours s’est engagée à contribuer à la transition vers une économie mondiale de l’hydrogène et notre investissement à Villers-Saint-Paul soutient cette ambition. En ajoutant une capacité de production en France, nous offrons un accès direct et national pour l’Europe à nos matières échangeuses d’ions Nafion™ tout en renforçant notre capacité mondiale pour accompagner nos clients dans leur croissance et accélérer la mise en œuvre de solutions à base d’hydrogène. »

L’investissement de Chemours est dépendant de l’obtention de tous les permis et licences habituels nécessaires à la construction et à l’exploitation du site de Villers-Saint-Paul, d’une superficie de 40 hectares, qui comprendra le développement de la production d’ionomères et des membranes associées afin de fournir une capacité supplémentaire dans la chaîne d’approvisionnement des matériaux Nafion™. Cet investissement de 200 millions USD traduit l’engagement durable de Chemours en faveur d’une fabrication responsable, tout en soutenant l’objectif d'engagement de responsabilité sociale d’entreprise de Chemours à l’horizon 2030 qui consiste à générer 50 % ou plus de ses revenus à partir de produits contribuant aux objectifs de développement durable des Nations unies. En outre, l’expansion du site créera des emplois dans la région des Hauts-de-France, Chemours prévoyant environ 80 emplois à temps plein et une cinquantaine de postes en sous-traitance à long terme.

L’engagement de Chemours à promouvoir l’économie de l’hydrogène comprend également la participation et le soutien de l’entreprise à l’initiative Hydrogen Shot du ministère américain de l’énergie et à l’initiative régionale d’une plateforme d’hydrogène, ainsi que le lancement du Clean Hydrogen Partnership and Center for Clean Hydrogen avec l’université du Delaware aux États-Unis. L’entreprise est également membre actif du Hydrogen Council, d’Hydrogen Europe et de la Renewable Hydrogen Coalition.

À propos de The Chemours Company

The Chemours Company (NYSE : CC) est un leader mondial dans le domaine des technologies du titane, des solutions thermiques et spécialisées, et des matériaux haute performance. L’entreprise fournit à ses clients des solutions dans une large gamme d’industries grâce à des produits de référence du marché, une expertise en termes d’applications et des innovations basées sur la chimie. Nous fournissons des solutions personnalisées avec une large gamme de produits chimiques industriels et spécialisés pour les marchés, notamment les revêtements, les plastiques, la réfrigération et la climatisation, le transport, les semi-conducteurs et l’électronique grand public, l’industrie générale ainsi que le pétrole et le gaz. Nos produits phares comprennent des marques de renom telles que Ti-Pure™, Opteon™, Freon™, Teflon™, Viton™, Nafion™ et Krytox™. La société emploie environ 6 400 personnes réparties sur 29 sites de fabrication qui répondent aux besoins de près de 3 200 clients dans près de 120 pays. Le siège social de Chemours est situé à Wilmington, Delaware, et la société est cotée au NYSE sous le symbole CC.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre site web chemours.com ou à nous suivre sur Twitter via @Chemours ou sur LinkedIn.

Énoncés prévisionnels

Ce communiqué de presse contient des énoncés prévisionnels, au sens de la section 27A de la Loi sur les valeurs mobilières de 1933 et de la section 21E du Securities Exchange Act de 1934, qui comportent des risques et des incertitudes. Les énoncés prévisionnels présentent les attentes actuelles relativement à des évènements futurs en se basant sur des hypothèses et englobent toute déclaration qui n’est pas directement liée à un fait historique ou actuel. Les mots tels que « croire », « envisager », « prévoir », « planifier », « estimer », « cibler », « projeter » et les expressions similaires, entre autres, permettent généralement de reconnaître des « énoncés prévisionnels » qui ne sont valables qu’à partir de l’instant où de tels énoncés sont émis. Ces énoncés prévisionnels peuvent porter, entre autres, sur l’issue ou la résolution d’une procédure en cours ou future liée à la responsabilité environnementale, le début, l’issue ou la résolution de toute enquête, investigation ou procédure réglementaire, l’initiation, l’issue ou le règlement d’un contentieux, des modifications apportées aux réglementations environnementale des États-Unis ou toute autre compétence qui affecte la demande ou l’adoption de nos produits, les prévisions de performances opérationnelles et financières pour nos segments de façon individuelle et notre société dans son ensemble, les business plans, les perspectives, les cibles, les objectifs et les engagements, les investissements et projets en capitaux et les dépenses d’investissement ciblées, les plans relatifs aux dividendes ou au rachat d’actions, l’adéquation ou la longévité de la protection de la propriété intellectuelle, les objectifs en matière de réduction des coûts ou d’économies, les plans visant à optimiser la rentabilité et la croissance, notre capacité à effectuer des acquisitions, à intégrer les activités ou les éléments d’actifs acquis dans notre exploitation et à réaliser les synergies et les réductions de coûts prévues, tous ces éléments ne sont pas exempts de risques et d’incertitudes considérables susceptibles de créer un écart substantiel entre les résultats réels et ce qui est exprimé ou sous-entendu par de tels énoncés prévisionnels. Les énoncés prévisionnels reposent sur des hypothèses et des attentes liées à des évènements futurs qui peuvent être inexacts ou ne pas se réaliser. Ces énoncés ne constituent pas des garanties de performances futures. Les énoncés prévisionnels impliquent également des risques et des incertitudes qui échappent au contrôle de Chemours. En outre, la pandémie actuelle de COVID-19 a eu un impact important sur l’économie nationale et mondiale ainsi que sur les marchés financiers et des matières premières, ce qui a eu et devrait continuer à avoir un impact négatif sur nos résultats financiers. L’ampleur et l’impact de la pandémie sont inconnus et, à ce jour, ils se traduisent par une volatilité extrême des marchés financiers et des matières premières, et un ralentissement significatif de l’activité économique. La réponse des secteurs public et privé a entraîné d’importantes restrictions des voyages, des fermetures temporaires d’entreprises, des mises en quarantaine, une volatilité des marchés boursiers et une réduction générale de l’activité commerciale et de consommation dans le monde entier. Des facteurs indépendants de notre volonté ont affecté nos activités et nos opérations et peuvent ou pourraient continuer à entraver notre capacité à fournir des biens et des services aux clients, à provoquer des perturbations dans nos chaînes d’approvisionnement, à avoir un impact négatif sur nos partenaires commerciaux, à réduire considérablement la demande de nos produits, à avoir un impact négatif sur la santé et le bien-être de notre personnel ou à provoquer d’autres évènements imprévisibles. En outre, il peut exister d’autres risques et incertitudes que Chemours n’est pas en mesure d’identifier pour le moment ou dont la société estime que l’incidence sur ses activités est actuellement négligeable. Les facteurs pouvant provoquer ou contribuer à ces écarts comprennent les risques, les incertitudes et d’autres éléments présentés dans nos documents déposés auprès de l’U.S. Securities and Exchange Commission, notamment dans notre rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 septembre 2022, et dans notre rapport annuel sur le formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2021. Chemours décline toute obligation de corriger ou d’actualiser quelque énoncé prévisionnel que ce soit, sauf si la loi l’exige.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20230111005779/fr/

Contacts

Investisseurs
Jonathan Lock
Vice-président principal et directeur du développement
+1.302.773.2263
investor@chemours.com

Kurt Bonner,
Manager, relations avec les investisseurs
+1.302.773.0026
investor@chemours.com

RELATIONS PRESSE
Cassie Olszewski
Responsable des relations presse et des communications financières
+1.302.219.7140
media@chemours.com