La bourse ferme dans 5 h
  • CAC 40

    5 479,91
    -43,61 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 557,17
    -35,66 (-0,99 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    -0,0044 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 841,80
    -9,10 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    26 012,77
    -885,32 (-3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    633,25
    -6,67 (-1,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,89
    +0,28 (+0,53 %)
     
  • DAX

    13 743,37
    -127,62 (-0,92 %)
     
  • FTSE 100

    6 607,34
    -46,67 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3731
    -0,0001 (-0,01 %)
     

Des chefs d'entreprises licencient des employés qui ont pris d'assaut le Capitole

·2 min de lecture

Des dirigeants d'entreprises américaines ont déclaré avoir licencié des employés qui avaient pris d'assaut le Capitole américain mercredi 6 janvier, après avoir vu des photos et des vidéos d'eux sur les réseaux sociaux. La foule pro-Trump a pénétré de force dans le bâtiment du Capitole lors d'une session conjointe du Congrès qui devait confirmer la victoire du président élu Joe Biden à l'élection présidentielle.

Des chefs d'entreprise se sont exprimés sur la violence à Washington, la qualifiant de "triste et honteuse". Et certains, qui ont vu leurs employés participer aux émeutes sur les réseaux sociaux, ont pris les choses en main : Goosehead Insurance a annoncé jeudi que Paul Davis, un avocat général associé, ne travaillait plus pour la compagnie basée au Texas. Paul Davis, portant une casquette rouge avec les mots "make America great again", avait posté sur Instagram qu'il manifestait pacifiquement à Washington et avait ensuite été gazé.

A lire aussi — Le récit de la folle journée qui a conduit les partisans de Donald Trump à envahir le Congrés

Dans un courriel adressé au personnel jeudi, vu par le Wall Street Journal, le PDG de Goosehead, Mark Jones, a déclaré que l'entreprise était "surprise et consternée d'apprendre que l'un de [ses] employés, à [son] insu et sans [son] soutien, avait participé hier à une violente manifestation dans la capitale de notre pays". Un porte-parole de Goosehead a déclaré au quotidien que l'entreprise avait engagé Paul Davis au milieu de l'année 2020.

Libby Andrews, une agente immobilière de Chicago, a posté sur Facebook des photos d'elle dans la foule pro-Trump, puis buvant un verre de champagne avec la légende : "Après avoir pris d'assaut le Capitole, il faut une bonne coupe de champagne !". Elle a ensuite été licenciée par son employeur, @properties, selon un message sur Facebook jeudi. "@properties met fin à l'emploi de cet agent, qui a reconnu sur les réseaux sociaux qu'elle avait participé à 'l'assaut du Capitole'. @properties ne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cognac, armagnac... De nouvelles taxes américaines inquiètent le secteur des vins et spiritueux
Les banques qui ont écopé des plus grosses amendes dans le monde en 2020
L'action de Twitter chute de 10% après le bannissement définitif de Donald Trump
Les 25 plus grandes entreprises de l'armement au monde
Le bitcoin a dépassé 40 000$ pour la première fois