Marchés français ouverture 4 h 3 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 107,98
    +89,65 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1920
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 693,68
    +135,09 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    31 791,78
    -973,74 (-2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    939,84
    -30,04 (-3,10 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Une cheffe d'entreprise met un contrat sur la tête d'un syndicaliste

·2 min de lecture

Muriel M. a été mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime le 6 mai : elle a reconnu avoir mis un contrat sur la tête d'un de ses salariés, adhérent à la CGT.

La patronne d’une entreprise de plasturgie de l’Ain a failli commettre l’irréparable. Selon des informations obtenues par nos confrères de RTL, Muriel M. a commandité un contrat pour faire disparaître un salarié "gênant", syndicaliste au sein de la CGT. Elle a reconnu les faits face aux enquêteurs de la brigade criminelle le 6 mai dernier au troisième jour de sa garde à vue.

Muriel M. qui dirige son entreprise depuis près de trente ans a confirmé qu’un certain Frédéric V. lui avait "effectivement proposé au cours d’un repas de (…) faire disparaître" le syndicaliste. Lors de son audition, elle a fait savoir qu’elle s’était d’abord montrée "réticente" face à cette idée, mais que son interlocuteur l’aurait recontactée quinze jours plus tard : "Il m’a mis la pression et j’ai dit oui", reconnaît-elle. La femme de 57 ans a été mise en examen pour 

en vue de commettre un meurtre et a été placée en détention provisoire.

"Obnubilé" par les "gilets jaunes"

Comment Muriel M. en est-elle arrivée à vouloir faire abattre son salarié ? Hassan T. mécanicien de 52 ans, adhérent à la CGT, a sympathisé avec le mouvement des "gilets jaunes" dès le mois de novembre 2018, révèle RTL. Dès lors, la cheffe d’entreprise raconte avoir trouvé son employé "obnubilé" par le mouvement. Par la suite, ce dernier se serait rendu à une manifestation contre la réforme des retraites à Bourg-en-Bresse "sur ses heures de délégation", ce qui a mis "en colère" Muriel M.

C’est en décembre 2019, alors que Hassan T. se fait élire (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Jean Castex veut un rapprochement entre la Tunisie et “son ami français”
Comment fonctionnent les numéros d'urgence 15, 17 et 18 et faut-il un numéro unique ?
Plus optimiste, l’Allemagne vise une forte croissance pour 2021
Son entreprise est squattée et saccagée, il attaque l’État
Deux milliards de doses de vaccin contre la Covid-19 ont déjà été administrées dans le monde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles