La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 605,57
    +673,20 (+2,18 %)
     
  • Nasdaq

    13 586,66
    +394,31 (+2,99 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    -0,0036 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 528,57
    +3 945,48 (+10,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    976,28
    +48,05 (+5,18 %)
     
  • S&P 500

    3 909,55
    +98,40 (+2,58 %)
     

Le chef du Pentagone fait l'éloge de Berlin pour l'accueil de soldats US

par Phil Stewart et Idrees Ali
·2 min de lecture
LE CHEF DU PENTAGONE FAIT L'ÉLOGE DE BERLIN POUR L'ACCUEIL DE SOLDATS US

par Phil Stewart et Idrees Ali

WASHINGTON (Reuters) - Le nouveau secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a fait l'éloge de Berlin pour son accueil de soldats américains, alimentant l'hypothèse que le président américain Joe Biden pourrait revenir sur la décision de son prédécesseur Donald Trump de retirer d'Allemagne un grand nombre de militaires.

Lloyd Austin a discuté par téléphone mercredi avec la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, un entretien à l'issue duquel le Pentagone a indiqué qu'Austin avait "exprimé sa gratitude envers l'Allemagne pour servir d'hôte formidable aux troupes américaines".

Donald Trump avait annoncé l'an dernier son intention de retirer environ un tiers des 34.000 soldats américains déployés en Allemagne, à laquelle il reprochait une contribution selon lui insuffisante au budget de défense de l'Otan et un excédent commercial avec les Etats-Unis trop important.

Alors qu'il a prévu d'examiner le positionnement des troupes américaines à travers le monde, Lloyd Austin devrait se pencher sur la décision de l'ancien locataire de la Maison blanche, qui avait annoncé aussi le transfert du siège du commandement américain en Europe de Stuttgart vers la Belgique.

La décision de Donald Trump avait pris l'Allemagne par surprise.

Un représentant américain s'exprimant sous couvert d'anonymat a rapporté que Lloyd Austin a déclaré à son homologue allemande que Washington consulterait à l'avenir Berlin pour ses décisions en la matière.

Si Donald Trump s'en était pris régulièrement à l'Allemagne, Joe Biden et Angela Merkel ont souligné lundi lors d'un entretien téléphonique la nécessité d'une coopération transatlantique accrue face à plusieurs défis mondiaux.

Par ailleurs, le ministère allemand des Affaires étrangères a fait savoir via Twitter que Heiko Maas s'est entretenu mercredi avec le nouveau secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, et qu'ils étaient convenus de coopérer sur des dossiers comme la Chine et le programme nucléaire de l'Iran.

(version française Jean Terzian)