La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 095,80
    -3 240,72 (-8,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Le chef d'un gang qui a gagné 2,3M€ en vendant de l'eau comme vaccin contre le Covid-19 arrêté en Chine

·2 min de lecture

La Chine a arrêté le chef d'un gang qui a gagné près de 2,3 millions d'euros en vendant des doses d'eau déguisées en vaccins contre le Covid-19, selon les médias publics chinois. Selon le Parquet populaire suprême — le principal organe de poursuite en Chine — relayé par l'agence de presse Xinhua, Kong Mou et ses associés ont rempli 58 000 seringues de solution saline et les ont vendues dans toute la Chine.

Kong Mou, qui a été arrêté le 25 décembre 2020, s'était vanté auprès de ses clients d'avoir obtenu les vaccins des fabricants par "des canaux internes", rapporte le Global Times. Le groupe aurait gagné 18 millions de yuans (2,3 millions d'euros) grâce à ce système. En novembre dernier, Kong Mou aurait notamment vendu 2 000 doses du faux vaccin à un autre criminel présumé nommé Li pour 1,04 million de yuans (132 400 euros).

Li, qui a expédié 600 de ces doses à l'étranger via Hong Kong le 12 novembre dernier, a ensuite réalisé un bénéfice de 115 000 euros, indique le journal.

À lire aussi — Le vaccin AstraZeneca aurait une 'efficacité limitée' contre le variant sud-africain

L'arrestation de Kong mou a été annoncée pour la première fois le 2 février, lorsque 80 personnes environ ont été arrêtées pour escroquerie à la vaccination, selon le ministère chinois de la Sécurité Publique.

Lundi, le Parquet populaire suprême a averti qu'il allait renforcer sa répression contre la fabrication de faux vaccins, rapporte le Global Times, ajoutant qu'il y avait plus de 21 cas de fraude majeure sur les vaccins en Chine.

La BBC rapporte que certains vaccins contrefaits ont été vendus à des hôpitaux en Chine à des prix gonflés et que certains escrocs engageaient des "médecins de village" pour administrer de faux vaccins aux gens dans leurs voitures.

La Chine a dernièrement approuvé deux de ses propres vaccins à usage public. Un vaccin fabriqué par Sinovac a été approuvé pour un usage général le 6 février, après l'approbation d'un vaccin fabriqué par Sinopharm le 31 décembre. Les deux vaccins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Congrès américain veut faire la lumière sur l'affaire GameStop
Le Boeing 737 MAX vole de nouveau en Europe
Tous Anti Covid : 5 questions/réponses sur le QR code prévu pour la réouverture des restaurants
Des astronautes testent un revêtement de surface anti-coronavirus à bord de l'ISS
Voici la carte du monde la plus précise créée à ce jour, elle ressemble à un disque vinyle