La bourse ferme dans 4 h 30 min
  • CAC 40

    5 887,81
    +92,85 (+1,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 412,08
    +52,25 (+1,56 %)
     
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0202
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 759,90
    -4,00 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    19 722,43
    +199,45 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,98
    -4,05 (-0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    99,70
    +0,20 (+0,20 %)
     
  • DAX

    12 583,83
    +182,63 (+1,47 %)
     
  • FTSE 100

    7 147,29
    +121,82 (+1,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,1923
    -0,0029 (-0,24 %)
     

Le chef économiste de la BCE favorable à une hausse graduelle des taux

Le chef économiste de la Banque centrale européenne Philip Lane a estimé lundi 30 mai que la sortie des taux négatifs en zone euro devra se faire de manière graduelle, confirmant la perspective récemment dessinée par la présidente de l'institut Christine Lagarde. Sortir des taux négatifs en septembre "est logique", dans un contexte d'inflation record, et un rythme "de référence" pour y parvenir consisterait en deux hausses de "25 points de base" chacune, en juillet et en septembre, a déclaré Philip Lane, dans une interview au quotidien économique espagnol Cinco Días.

Le taux de référence de la BCE est actuellement fixé à -0,5%, niveau auquel il campe depuis 2019. Il s'agit du taux d'intérêt que paient les banques qui confient une partie de leur dépôts dormants aux banques centrales de la zone euro. Cette politique, entamée en 2014, visait à soutenir le crédit aux ménages et aux entreprises pour stimuler l'activité économique et, in fine, les prix. Lundi dernier, la présidente de la BCE Christine Lagarde avait écrit qu'une sortie des taux d'intérêt négatifs était probable "d'ici la fin du troisième trimestre", soit en septembre, dans un blog très remarqué.

"Toute discussion sur d'autres mouvements (sur les taux) devrait plaider en faveur d'un mouvement plus fort que cette séquence de hausses en juillet et septembre", ajoute Philip Lane. Au sein du conseil des gouverneurs de la BCE, le néerlandais Klaas Knot voit lui une hausse des taux de 50 points de base dès juillet possible si (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : le pic de stress est-il passé sur les marchés chinois ?
Caption Market vous permet d'investir dans des start-up facilement
Wooskill facilite la prise de cours en ligne
CowGestion permet aux éleveurs de louer... des vaches
"Le risque croissant de récession devrait avantager le dollar américain"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles