Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 075,02
    +694,79 (+1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,19
    -12,14 (-0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

ChatGPT : est-ce que ça vaut encore le coup de payer pour l'utiliser ?

Capital

La semaine dernière, OpenAI a dévoilé ChatGPT 4o, une nouvelle version gratuite de son robot conversationnel. Etonnamment, cette version permet aux utilisateurs d’accéder à de nombreuses fonctionnalités – entre autres, la possibilité de se connecter au web, d’analyser des images, d'interpréter des commandes vocales ou de synthétiser des documents - jusqu’ici réservées aux seuls abonnés de ChatGPT Plus, sa version premium à 24 dollars (environ 22 euros) par mois.

Au point que beaucoup d’experts finissent par se demander si cela vaut encore le coup de payer l’équivalent de deux abonnements à Netflix pour utiliser cette intelligence artificielle. «La nouvelle version gratuite est devenue très performante, dotée notamment d’une meilleure capacité d’analyse et de synthèse. L’aide à la rédaction est aussi plus efficace», souligne Matthieu Corthésy, fondateur de l’agence MCJS qui accompagne les entreprises dans l’intégration des technologies d’intelligence artificielle. Pour lui, la version payante n’est plus vraiment justifiée. «Les outils proposés sont les mêmes que dans la version payante, avec seulement quelques limites imposées sur le nombre de requêtes. Mais à moins d’une utilisation intensive, ChatGPT 4o paraît bien suffisant», estime-t-il.

Pour autant, n’allez pas croire que Sam Altman, le patron d’OpenAI, est pris d'un brusque élan de philanthropie. Malin, le nouveau tycoon de la Silicon Valley continue de faire payer les afficionados du smartphone. Sur téléphone mobile, il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'enseigne discount de Carrefour Atacadão va enfin ouvrir dans ce département
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le rouge dans l'attente d'une baisse des taux de la Fed
Comment les nouveaux rois de la pharma menacent les géants de la malbouffe
En attente de repreneurs, la situation de The Body Shop se dégrade à vitesse grand V
Ce traitement anti-obésité révolutionnaire qui a fait la fortune de Novo Nordisk