Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 113,22
    -18,31 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    16 008,05
    +11,22 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,03 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0846
    +0,0023 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    49 387,77
    +1 873,53 (+3,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 080,36
    -8,44 (-0,17 %)
     

Le chasseur furtif russe pourra commander des essaims de drones

Anna Zvereva / Sukhoi Design Bureau

Le nouvel avion de chasse furtif russe Soukhoï Su-57 est en constante évolution. Moscou prévoit d'équiper son aéronef dernier cri d’essaims de drones que le pilote pourra diriger depuis son cockpit. Ces appareils spécialement conçus seront logés dans le fuselage de l'avion ou montés à l'extérieur. Ils pourront servir à de multiples fins, comme la reconnaissance, le lancement de frappes et la guerre électronique. En outre, le Su-57 est capable d'utiliser plusieurs drones d'attaque simultanément pendant les opérations de combat.

Selon le site Overclockers, le chasseur russe pourra «lancer et contrôler un groupe de ces drones en une seule fois». Cet ajout technologique devrait considérablement améliorer l'efficacité du Su-57 dans l'accomplissement de ses missions de combat. Ce chasseur se veut être un avion de combat polyvalent capable d'éliminer des cibles dans l'air, sur terre ou dans l'eau, ainsi que de perturber les systèmes de contrôle de l'ennemi.

Avant de se lancer dans la construction de ces drones, le géant de l’aviation russe Rostec a développé un système de partage de l’information avec un cryptage généré par l’intelligence artificielle. Cette technologie offre ainsi une défense contre les interférences. C’est aussi cette forme de communication qui permettra au pilote d’un Su-57 de commander des essaims de drones mais aussi de recevoir des informations provenant de ces mêmes appareils volants.

Le Su-57 pourrait déployer et contrôler simultanément jusqu'à quatre drones furtifs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seine-Maritime : depuis la rentrée, cette école est envahie par des rats
La transition énergétique devrait créer un énorme trou dans les recettes de l'Etat d’ici à 2030
La France a gelé les avoirs de Yahya Sinwar, le chef du Hamas
Patrick Artus : «La chute du niveau des élèves français est un obstacle à la réindustrialisation du pays»
Après l'immobilier, Moody's abaisse à «négatif» la perspective de la note de la Chine à cause de son endettement