La bourse ferme dans 8 h 29 min
  • CAC 40

    6 795,75
    -86,12 (-1,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 108,02
    -71,13 (-1,70 %)
     
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1294
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 771,20
    +8,50 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    50 333,15
    -387,01 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,25
    +9,36 (+0,65 %)
     
  • Pétrole WTI

    67,86
    +1,36 (+2,05 %)
     
  • DAX

    15 263,11
    -209,59 (-1,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,21
    -39,47 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 647,86
    -141,07 (-0,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,3276
    -0,0026 (-0,20 %)
     

Les charges de copropriété s'allègent à Paris

·2 min de lecture

La facture globale a baissé de 6,45% l'an dernier dans les immeubles parisiens, grâce notamment à une météo plus clémente. Le budget travaux, lui, a gonflé.

C'est une bonne nouvelle qui est sans doute passée inaperçue auprès de bon nombre de copropriétaires parisiens. Après deux ans de hausse, notamment due à l'augmentation des tarifs de l'eau et de l'électricité, le montant des charges de copropriété a baissé en 2020, selon l'Observatoire des charges de copropriété de la Fnaim du Grand Paris. Représentant 367 syndics de copropriété, celui-ci a analysé la comptabilité de plus de 82.305 lots, soit 2.891 immeubles à Paris. L'indice de prix obtenu s'est établi "à 91,26 pour 2020, contre 97,75 en 2019, soit une baisse de 6,45%", constate la Fnaim du Grand Paris.

Les dépenses d'énergie liées principalement au chauffage ont enregistré la plus forte baisse: "L'année a été particulièrement douce, surtout l'hiver, indique-t-elle. Tous les mois, à l'exception d'octobre, ont connu des températures supérieures à la normale. Le chauffage a donc été moins utilisé." Autres allégements notables, le recul des factures d'eau, des primes d'assurance et des contrats de maintenance. En revanche,, compte tenu de la plus grande occupation des immeubles en confinement et de la hausse des tarifs (+ 6,1% l'an dernier selon le ministère de la Transition écologique).

L'électricité et les budgets travaux en hausse

Certains types de frais ont également augmenté: "Le compte 621, qui comprend la rémunération du syndic, les débours et les frais postaux, est en progression, analyse Olivier Princivalle, président adjoint de la Fnaim du Grand Paris et syndic de copropriétés. Cette augmentation s'explique par la hausse des frais postaux. En raison du contexte sanitaire, plusieurs assemblées générales exceptionnelles ont eu lieu et les copropriétaires ont été convoqués entre deux et trois fois au cours de l'année." A noter, concernant les frais de personnel, que les gardiens d'immeuble ont continué de travailler durant le confinement et n'ont pas bénéficié du chômage partiel.

Enfin, les copropriétaires ont aussi gonflé leur budget travaux, passé de 3.819 e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles