Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 771,50
    -30,06 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,92
    -43,95 (-3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Chaos au Stade de France: tentative d’homicide contre un fan, 250 plaintes… Dans les coulisses de l’enquête hors norme

Chaos au Stade de France: tentative d’homicide contre un fan, 250 plaintes… Dans les coulisses de l’enquête hors norme

Un travail de fourmi. Les incidents du Stade de France, le 28 mai 2022, lors de la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool (1-0) ont montré deux points importants. Une grande défaillance du maintien de l’ordre autour d’une enceinte de football en France et juste après un travail d’enquête long, minutieux, individualisé et très utile.

Pour faire la lumière sur cette triste soirée, la France a déployé des moyens importants jusqu’en octobre 2022. Dans une des salles de l'hôtel de police de Bobigny, une cellule d’enquête est lancée à plein temps, supervisée par un officier de la sûreté territoriale et composée de dix enquêteurs issus de la sûreté et de commissariats ainsi qu’un enquêteur de la sous-direction régionale de la police des transports. Dans les semaines après les incidents, 250 plaintes sont reçues par cette cellule.

Une tentative d’homicide volontaire sur le RER D

Pendant quatre mois, pour essayer de dresser une image de la soirée, les enquêteurs vont longuement éplucher les images de vidéo-surveillance à disposition. C’est essentiel dans le cadre d’une enquête aussi importante. Toutes les images sont analysées, dont celles de la SNCF. Un enquêteur de la cellule va faire une découverte impressionnante qui n’était jamais remontée aux services. Un supporter anglais a été détroussé par plusieurs individus sur l’un des quais du RER D, balancé contre une rame en activité et sauvé par un autre fan de Liverpool. D’après nos confrères de l’AFP, il aurait écopé de 90 jours d’ITT à la suite de son agression. Il n’avait jamais évoqué son cas et n’avait pas déposé plainte.

PUBLICITÉ

Très rapidement après la découverte, une information judiciaire est lancée et elle est toujours en cours pour des faits de tentative d’homicide volontaire. Dans cette histoire, et après le travail impressionnant de la cellule d’enquête, selon nos informations deux individus ont été arrêtés dans le courant du mois d’octobre puis mis en examen et placés en détention provisoire. "Les images de l’agression sont assez impressionnantes", confie une source proche du dossier.

Plusieurs enquêtes toujours en cours

Vendredi, le tribunal de Bobigny a aussi relaxé deux personnes soupçonnées d'escroquerie pour la fabrication et la vente de 700 faux billets de la finale de la Ligue des champions. L'homme a été relaxé et la femme condamnée pour faux, une qualification moindre que celle d'escroquerie. Le parquet va interjeter appel de cette décision.

D’autres parties du dossier tentaculaire sur cette soirée de Ligue des champions sont toujours dans le viseur de la justice. Une enquête est en cours pour des faits de violences commises contre supporters anglais, une autre sur des faits d’escroquerie en bande organisée. "Ces différentes enquêtes ne comptabilisent pas celles diligentées immédiatement après les faits et ayant donné lieu à des mesures de garde à vue et des réponses pénales", précise le parquet de Bobigny auprès de RMC Sport.

Pendant ces quatre mois d’enquête, les membres de cette cellule spéciale vont aussi traiter d’autres dossiers. Comme un vol avec violences sur une famille de supporters du Real Madrid ou des violences contre des gendarmes mobiles devant le stade de France. Ces deux comparutions ont donné lieu à de l’emprisonnement ferme et un maintien en détention des auteurs.

Article original publié sur RMC Sport