La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 744,20
    +1 226,03 (+2,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Légende du reggae et voix d'ange, Bunny Wailer est mort

Francis Dordor
·1 min de lecture
Bunny Wailer ©Creative Commons/Peter Verwimp
Bunny Wailer ©Creative Commons/Peter Verwimp

Il est des anecdotes, réelles ou fantasmées, que l’on ne saurait dissocier du voyage terrestre accompli par Neville O Riley Livingston. Mieux connu du grand public sous le nom de Bunny Wailer, il fut voici un demi-siècle le chanteur à la voix haut perchée et la troisième lame du plus mortel trident de gladiateurs jamais brandi dans l’arène du reggae roots, les Wailers, aux côtés de Peter Tosh et Bob Marley, deux frères d’armes qu’il vient de rejoindre au paradis de Jah à l’âge de 73 ans après une carrière marquée par la défiance, l’intransigeance. Et scandée par quelques coups de génie.

Rolling Stones à la sauce rasta

L’histoire que je préfère remonte au début du printemps 1973 alors que le trio à la notoriété encore balbutiante accompli sa première tournée en Angleterre. Après dix ans de galère, ces crèves la dalle miraculeusement rescapés de la violence létale des ghettos et de la rouerie non moins funeste des producteurs jamaïquains, s’apprêtent enfin à toucher au but. Leur album Catch a Fire vient d’être mis en orbite par Island et Chris Blackwell, deus ex machina du label, a fermement l’intention de faire de ses nouveaux protégés des Rolling Stones à la sauce rasta. Sauf que rien ne se passe pas comme prévu. Après l

Lire la suite sur lesinrocks.com