La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 430,10
    +408,65 (+1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,2151
    +0,0066 (+0,55 %)
     
  • Gold future

    1 842,90
    +18,90 (+1,04 %)
     
  • BTC-EUR

    41 319,98
    +777,95 (+1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,68
    +45,12 (+3,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,35
    +1,53 (+2,40 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 447,49
    +322,50 (+2,46 %)
     
  • S&P 500

    4 179,55
    +67,05 (+1,63 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4101
    +0,0049 (+0,35 %)
     

Des champignons hallucinogènes pour mieux traiter la dépression ?

·1 min de lecture

Dans une étude publiée par la revue New England Journal of Medicine, des scientifiques estiment que la psilocybine, une molécule contenue dans les champignons hallucinogènes pourrait aider à traiter les troubles dépressifs.

L'idée n'est pas de shooter le patient, loin de là. Cette molécule a été comparée à l'efficacité d'antidépresseurs communs. L'objectif est de libérer la pensée, mais cela ne suffit pas, la psychothérapie doit l'accompagner, précisent les chercheurs.

Des patients plus nombreux en rémission

Concrètement, l'essai clinique s'est étalé sur une période de six semaines, sur 59 personnes. Un groupe a été traité avec de très faibles doses de psilocybine et des antidépresseurs le reste du temps, et l'autre a pris deux fois 25 milligrammes de la molécule, avec des placebos le reste du temps. Pour ce second groupe, on observe des effets hallucinogènes lors de la prise, durant plusieurs heures. En parallèle, ils font tous des séances de psychothérapie, le lendemain de la prise de la molécule.

L'effet de la molécule est intéressant, notamment parce qu'en comparant la méthode classique à la prise de psilocybine, on s'aperçoit que les participants à l'essai clinique ont davantage conscience des raisons qui les plongent dans la dépression. D'autre part, le groupe traité avec les doses les plus importantes de psilocybine s'estime à 57% en rémission à la fin de la période, contre 28% dans l'autre.

Plusieurs études avec des résultats

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19, les chiffres en France ce 20 avril : près de 6 000 patients en réa
Intestins irritables : comment les soulager pendant et après la crise ?
Verdict pour la 5G ? L'Anses estime qu'il n'y a pas de risques pour le moment
Les petits dormeurs augmentent leur risque d'Alzheimer
Docteure, j'ai très mal d'un côté de la tête