Marchés français ouverture 4 h 28 min

Champagne, rouge à lèvre… Trump renonce (pour l’instant) à des taxes sur nos produits

Les négociations avec les États-Unis sur la taxation française des géants du numérique (taxe Gafa) sont "très difficiles" mais elles devraient se poursuivre jusqu'à fin 2020. Un répit pour de nombreux produits français, menacés de taxes par Donald Trump.

Sursis en vue pour les produits français menacés de surtaxes (champagne, rouge à lèvre...) aux Etats-Unis. Paris a en effet obtenu de poursuivre les négociations avec les Américains sur le front de la taxe Gafa, qui avait suscité l'ire de Donald Trump et l'avait incité à menacer de surtaxes certains produits français emblématiques. Une source diplomatique française a fait état lundi d'un accord entre Emmanuel Macron et Donald Trump pour prolonger "jusqu'à la fin de l'année" les discussions sur la taxation des géants du numérique, défendue par Paris.

Le chef d’État français et le président américain "se sont mis d'accord pour donner une chance" aux négociations afin de "trouver une solution dans un cadre international" et éviter "une guerre commerciale qui ne serait bénéfique pour personne", a indiqué lundi soir une source diplomatique. "Dans cet intervalle, il n'y aurait pas d'application de sanctions", a-t-elle assuré. Dans un tweet en début de soirée, Emmanuel Macron a qualifié d'"excellente" la discussion qu'il a eue dimanche avec son homologue américain. "Nous allons travailler ensemble sur un bon accord pour éviter toute escalade des tarifs" douaniers, a-t-il souligné. "Excellent!", lui a répondu Donald Trump, toujours sur Twitter.

"Les deux dirigeants sont convenus qu'il était important de mener à bien des négociations couronnées de succès", a écrit la Maison Blanche. Le ton du ministère des Finances est resté plus mesuré. Les négociations avec les États-Unis sur la taxation française des géants du numérique sont "très difficiles" et échapper à des sanctions qui pourraient être annoncées dès mercredi est "loin d'être gagné", avait constaté plus tôt lundi le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire sur la chaîne de télévision LCI.

Washington a menacé début décembre de surtaxer "jusqu'à

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

LVMH, Kering… les actions de nos géants du luxe risquent de décevoir : le conseil Bourse du jour
Paris : un escroc empoche plusieurs milliers d'euros grâce à une fausse annonce de sous-location
Après la baisse du Livret A, où placer votre argent sans risque ? La taxe “abris de jardin” va de nouveau augmenter... Le flash éco du jour
Un sursis pour les produits français menacés de surtaxes aux Etats-Unis ?
Tesla conteste une pétition accusant ses voitures "d’accélérer involontairement seules"