La bourse ferme dans 6 h 15 min
  • CAC 40

    6 325,00
    +26,36 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0683
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 844,40
    -1,90 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    27 156,62
    -898,06 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    635,40
    -35,60 (-5,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,04
    +0,71 (+0,64 %)
     
  • DAX

    14 060,11
    +52,18 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 523,28
    +0,53 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2560
    -0,0018 (-0,15 %)
     

Au Champ de Mars, les électeurs "ultra-satisfaits" de Macron

·2 min de lecture

REPORTAGE - Les partisans d'Emmanuel Macron ont eu le droit à leur moment de liesse. Témoignage de l'un d'eux, dimanche soir, au Champ de Mars.

"One More Time"? Après avoir mené une campagne solitaire, Emmanuel Macron a retrouvé ses fidèles pour partager , à Paris, dans une ambiance quelque peu convenue. En venant, ces partisans savaient qu’ils n’assisteraient pas à la même éclosion de joie qu’il y a cinq ans. Leur candidat n'est plus le fringant ministre de l'économie qu'il était à l'époque. Mais, au son des Daft Punk, une foule de quelques centaines de personnes était tout de même venue marquer le coup sur le rond-point, au pied de la tour Eiffel, pour tenter d'apercevoir le président, réélu dimanche soir à 58,2% des voix.

Un résultat "ultra-satisfaisant" pour Jean-Baptiste Devic l’un des jeunes bénévoles choisis pour accompagner Emmanuel Macron à son pupitre, dimanche soir, avant sa prise de parole. Devant toutes les caméras de télévision du monde entier, le jeune homme défile en jean et baskets à la droite du président. Pour assurer "l'effet jeune", dit-on dans les équipes responsables de la communication. "On nous a briefés toute la journée sur le fait que l’on allait gagner", nous glisse Jean-Baptiste en toute innocence. "C’est peut-être moi qui suis naïf, ajoute-t-il, mais j’ai trouvé que cette campagne avait été à la hauteur".

La start-up nation, fidèle au poste

A peine majeur, et déjà une start-up dans les pattes, cet étudiant de dix-neuf ans en "éco-gestion" à l’université Paris Dauphine a bien conscience de cocher toutes les cases du parfait Jeune avec Macron (JAM). "C’est le vide à droite qui m’a amené chez En Marche", reconnaît cet ancien sympathisant de François Fillon (LR), qui assume d'avoir accompli son virage vers le centre. "Emmanuel Macron a redonné une dynamique d’investissement au pays, là où Hollande avait fait fuir tout le monde", précise ce natif de Chambéry, installé à Paris pour ses études.

Lire aussi

Lors de cette "campagne un peu particulière", Jean-Baptiste est recruté au "pôle mobilisation" de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles