Publicité
La bourse ferme dans 8 h 7 min
  • CAC 40

    7 855,77
    -8,93 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 029,48
    -4,95 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0813
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 330,00
    -24,80 (-1,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 488,35
    +167,38 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,60
    +6,65 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,23
    -0,27 (-0,34 %)
     
  • DAX

    18 592,77
    -38,09 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    8 204,85
    -10,63 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 088,32
    +150,48 (+0,84 %)
     
  • GBP/USD

    1,2786
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Chamboulements en série à la tête des géants du luxe

AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

En l’espace de trois jours, Chanel a annoncé le départ de sa directrice déléguée Virginie Viard, Kering a nommé un nouveau directeur de la marque, et LVMH a successivement promu l’un des fils de Bernard Arnault au sein de son holding Financière Agache et recruté Cécile Cabanis, l’ancienne numéro deux de Tikehau et Danone, comme future directrice financière. Des mouvements qui symbolisent l’ouverture d’un nouveau chapitre pour chacune de ces entreprises.

Les champions du luxe veulent du sang neuf pour écrire chacun, tour à tour, un nouveau chapitre de leur histoire. Voilà ce que l’on se dit en jetant un œil dans le rétroviseur de la semaine qui se termine. Alors que le secteur est entré en début d’année dans une période plus compliquée, sur fond de ralentissement de la consommation, en Chine notamment, un véritable branle-bas de combat semble agiter les états-majors des vendeurs de sacs en peau de crocodile et autres manteaux en fourrure. What a week ! Depuis mercredi 5 juin, on ne sait plus où donner de la tête à force de les voir valser, les têtes, justement. En trois jours, les annonces de nominations et de départs se sont succédé au sein des KHOLC, le nom que l’on donne aux cinq plus grandes maisons du secteur : Kering, Hermès, L’Oréal, LVMH et Chanel.

La successeure de Karl Lagerfeld s’en va

La première annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre. Dans la nuit de mercredi 5 à jeudi 6 juin, Chanel a annoncé le départ de son iconique directrice artistique Virginie Viard, à la surprise générale et à moins de trois semaines d’un rendez-vous clé : le défilé Haute couture de la maison à l’Opéra Garnier à Paris, le 25 juin, qui sera donc son chant du cygne.

PUBLICITÉ

Certes, la publication des résultats de Chanel, le 21 mai, avait révélé un ralentissement de la rentabilité, à l’image du coup de frein constaté chez la plupart de ses concurrents. « Après trois années de croissance exceptionnelle pour notre industrie, nous entrons maintenant dans un environnement plus difficile », avait prévenu le directeur financier Philippe Blondiaux. Mais loin de critiquer Virginie Viard, ce dernier, tout comme la PDG Leena Nair, avait justement salué sa vision créative dans un entretien à WWD. Et pour cause, « depuis la nomination de Virginie Viard, les ventes de prêt-à-porter ont été multipliées par 2,5 », rappelait de son côté Le journal du luxe alors que Chanel vient d’atteindre un chiffre d’affaires record de quasiment 20 milliards d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi