La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 300,63
    +1 564,29 (+3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Challenges s'investit dans l'hydrogène

·2 min de lecture

Challenges publie avec Transitions & Energies un hors-série de 82 pages: Hydrogène : La compétition mondiale a commencé. Il est disponible en version numérique.

Challenges et Transitions & Energie publient un hors-série: Hydrogène: La compétition mondiale a commencé. Il est et bien sûr dans sa version "papier" dans tous les kiosques et maisons de la presse. Pourquoi cette initiative? Car l'hydrogène pourrait bien être le pétrole du XXIe siècle. Bien sûr, ce n'est même pas une source d’énergie, mais un vecteur, comme l’électricité. Cela fait aussi très longtemps, trop longtemps, que l’hydrogène est présenté comme la forme d’énergie de demain. Mais cette fois tout a changé.

Engouement planétaire

L’engouement pour l’hydrogène est planétaire et cette forme d’énergie est considérée comme un élément essentiel de la transition énergétique. La raison en est simple. Elle est l’un des meilleurs et souvent le seul substitut aux carburants fossiles. Dans les transports sur longue distance, de passagers comme de marchandises, sur terre, sur mer et dans les airs, dans la production de chaleur et dans l’industrie lourde, notamment sidérurgie et ciment, la seule alternative au pétrole, au charbon et au gaz naturel a pour nom hydrogène.

Lire aussi

300 milliards d'investissements

Voilà pourquoi en Chine, au Japon, en Corée du Sud, à Singapour, en Allemagne, en France, en Espagne, en Australie, aux Etats-Unis... les investissements annoncés dans l’hydrogène sont considérables. Plus de 300 milliards de dollars par plus de 30 pays dans des centaines de projets de toutes tailles dans la production, la distribution et l’utilisation. Plusieurs villes nouvelles, uniquement alimentées en énergie par l’hydrogène, vont voir le jour dans les prochaines années en Corée du Sud et au Japon. La France a annoncé en septembre dernier un investissement de plus de 7 milliards d’euros d’ici à 2030 pour créer de toutes pièces une filière d’hydrogène décarboné. Une course contre la montre est engagée partout dans le monde pour dominer cette industrie.

Lire aussi

La France en pointe

Cette fois, l’Europe en général et la France en particulier ne partent pas comm[...]

Lire la suite sur challenges.fr