La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 180,36
    +1 428,34 (+3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Challenges: les indiscrétions entreprise de la semaine

·1 min de lecture

Voici les indiscrétions entreprises de la semaine: Richard Branson loue le "Branson Estate" sur l'île Moustique, Thomas Pesquet mange étoilé, et le designer Alejandro Mesonero est débauché par Stellantis.

Branson loue son - petit - paradis

Situé dans les Caraïbes en face de son île de Necker, le "Branson Estate" que Sir Richard possède à Moustique est désormais en location. Le milliardaire britannique demande pour les onze chambres du domaine entre 25.000 et 36.300 dollars la nuit. Service cinq étoiles assuré, mais pour les baby-sitters et les leçons de kitesurf, Richard Branson facture des suppléments.

En orbite, Pesquet mange étoilé

Thomas Pesquet n'arrive pas les mains vides à bord de la station spatiale internationale ce 22 avril (lire page 27). Il a choisi une quinzaine de recettes conçues par le labo du chef étoilé Alain Ducasse et appertisées en Bretagne par la société Hénaff. Une victoire du soft power français. Homard breton, joues de bœuf façon bourguignon, cabillaud au riz noir de Camargue et piquillos, clafoutis pistache et griottes..."complètent sans la remplacer la nourriture prévue par les agences américaine et russe", explique prudemment la partie française qui insiste sur l'importance cruciale de l'alimentation pour la santé de l'équipage.

Stellantis arrache à De Meo son designer star

Mercato endiablé dans le monde de l'automobile : Alejandro Mesonero, le designer espagnol de 53 ans qui avait travaillé avec Luca De Meo chez Seat, et que ce dernier avait recruté pour Dacia… atterrit finalement à Stellantis pour dessiner les futures Alfa Romeo. Déçu d'être cantonné à la marque roumaine à bas coûts, il était de plus en compétition avec Gilles Vidal, lui-même transfuge de Peugeot et qui tient désormais le stylo pour Renault.

(SDP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi