Publicité
Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    39 964,18
    -162,17 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0891
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    17 401,86
    -376,55 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 976,77
    -542,12 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 334,70
    +5,20 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

Chômage des seniors : un taux d’emploi encore très loin des objectifs du gouvernement

©Illustration Capital/Freepik

La marche à franchir est encore immense pour réduire le chômage des seniors. Si 83% des personnes ayant entre 50 et 54 ans étaient en activité en 2023, cette part chute drastiquement avec l’âge : de 77% entre 55 et 59 ans, elle tombe à 38,9% pour les 60-64 ans, d’après la «photographie du marché du travail» publiée par l’Insee, ce mercredi 13 mars. Un léger mieux s’observe tout de même pour cette dernière tranche d’âge, le taux d’emploi étant ressorti à 36,2% en 2022. Malgré cette (petite) progression sur un an, on est encore très loin de l’objectif fixé par le gouvernement dans le cadre de la négociation des partenaires sociaux sur un «nouveau pacte de la vie au travail». L’exécutif vise, en effet, un taux d’emploi de 65% à l’horizon 2030 pour les 60-64 ans. Un écart de plus de 26 points de pourcentage (65-38,9) est donc à combler en l’espace de sept ans…

«Les publications de l’Insee prévoient d’ores et déjà un taux d’emploi tournant autour de 60%, sous le seul effet mécanique de la réforme des retraites», justifiait en novembre 2023 l’ancien ministre du Travail, Olivier Dussopt, dans son document d’orientation visant à lancer officiellement la négociation des organisations syndicales et patronales. Et justement, «sous l’effet notamment des réformes des retraites successives repoussant l’âge de départ à la retraite, la participation des seniors au marché du travail n’a cessé de croître ces dernières années», souligne l’Institut national de la statistique et des études économiques, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Quand on crée sa boîte à 16 ans, on est forcément un peu naïve devant un banquier»
JO 2024 : 12 500 offres d’emploi encore à pourvoir, voici les secteurs qui recrutent
Salaire : combien gagne une ou un orthophoniste ?
France Travail (ex-Pôle emploi) victime d’une cyberattaque : les données de 43 millions de Français exposées
Salaire des fonctionnaires : toujours pas de revalorisation prévue pour 2024, les syndicats remontés