La bourse ferme dans 2 h 1 min
  • CAC 40

    5 410,18
    -113,34 (-2,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 513,03
    -79,80 (-2,22 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2109
    -0,0059 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 839,40
    -11,50 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    25 135,50
    -1 210,19 (-4,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    610,80
    -29,12 (-4,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,49
    -0,12 (-0,23 %)
     
  • DAX

    13 532,58
    -338,41 (-2,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 535,44
    -118,57 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3693
    -0,0039 (-0,28 %)
     

Chômage partiel : coup de pouce sur votre fiche de paie

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture

C’est une décision gravée dans le marbre la veille de Noël par le gouvernement et qui a été publiée samedi au Journal officiel. Et c’est une bonne nouvelle pour près de 1,6 million de salariés. Le dispositif d'individualisation de l'activité partielle mis en place en raison de la crise économique liée au coronavirus est prolongé. Initialement, il était applicable aux salariés placés en activité partielle entre le 12 mars, au début du premier confinement, et le 31 décembre. Il sera en place jusqu’à une date fixée par décret et qui ne pourra excéder le 31 décembre 2021. Le gouvernement prend donc acte que les conséquences de l’épidémie sont amenées à durer alors que l’hypothèse d’un troisième confinement se fait jour.

Le décret précise que les conditions actuelles d’indemnisation du chômage partiel vont être maintenues jusqu’à fin janvier. La baisse du taux de l’indemnité d’activité partielle versée au salarié de 70% à 60% qui devait débuter dès vendredi est différée au 1er février 2021. Le mois prochain les salariés placés en chômage partiel et dont les revenus sont supérieurs au niveau du Smic, toucheront donc toujours 70% de leur rémunération brute (telle qu'utilisée pour calculer l'indemnité de congés payés), soit environ 84% du net, dans la limite d’une rémunération de 4,5 Smic. A partir du 1er février, la rémunération sera de 60% du salaire brut soit 72% du net.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : les 3 principales nouveautés de 2021
- Pôle emploi : l'indemnisation des chômeurs en fin de droit de nouveau prolongée
- Electricité : cette nouvelle augmentation tarifaire qui va vous toucher