La bourse ferme dans 1 h 55 min
  • CAC 40

    6 732,36
    -21,61 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 968,73
    -15,77 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    34 166,66
    -228,35 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0478
    -0,0051 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 800,30
    -14,90 (-0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    16 142,67
    -248,73 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,27
    -0,16 (-0,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,40
    +0,18 (+0,22 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 538,24
    -20,25 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 039,35
    -37,22 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2200
    -0,0057 (-0,46 %)
     

Chômage: pour dépassionner les réformes, créons un conseil de l'assurance chômage

AFP/Archives - Philippe LOPEZ

TRIBUNE - Alors que le gouvernement défend sa réforme explosive de l'assurance chômage à l'Assemblée, des responsables de Territoires de Progrès, le parti rassemblant les "macronistes de gauche", propose de dépassionner le débat en créant un organisme associant toutes les parties prenantes (syndicats, entreprises, administrations...), sur le modèle du COR, le Conseil d'orientation des retraites.

Les macronistes de gauche sont mal à l'aise. Les deux premières réformes, explosives, du second quinquennat Macron sont, en effet, clairement étiquetées à droite. La première, sur l'assurance chômage, vise à durcir l'octroi de l'indemnisation afin d'inciter les demandeurs d'emplois à accepter les 700.000 postes -dixit Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie- qui ne sont pas pourvus. Et la réforme des retraites, qui veut repousser l'âge légal de départ, est critiquée par toute la gauche car elle affecterait les salariés modestes ayant commencé à travailler jeune. Deux réformes qui sont pourtant portées Olivier Dussopt, ministre du travail, transfuge du PS et président de Territoires de Progrès... Pas simple.

Sur l'assurance chômage, les dirigeants de Territoires de Progrès, ce parti qui rassemble les "macronistes de gauche", veulent faire entendre leur voix. Sans remettre en cause la réforme, ils veulent au moins éteindre la polémique entre la droite qui accuse notre système d'être laxiste avec les chômeurs et la gauche qui dénonce les trous dans notre filet social. Dans cette tribune publiée par Challenges, ils formulent une proposition intéressante: créer un "Conseil de l'assurance chômage", sur le modèle du COR, le Conseil d'orientation des retraites, qui dépassionnerait les débats par des études d'experts indiscutables. Pas sûr que cela soit suffisant. Les travaux du COR n'ont pas réussi à arrêter les vives polémiques sur la réforme des retraites. Mais ils ont au moins donné une base de connaissances statistiques, précieuses et largement partagée, sur notre système. C'est déjà ça.

Thierry Fabre

Créer un conseil de l'assurance chômage

"Le débat sur l’assurance chômage oppose frontalement ceux qui dénoncent sa générosité à ceux qui déplorent ses insuffisances. Les deux camps s’appuient fréquemment sur des anecdotes, cas-types ou des fraudes qui claquent, mais rarement sur des faits robustes, statistiquement bien établis, seuls à même de légitimer des règles a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi