La bourse ferme dans 8 h
  • CAC 40

    4 574,40
    +3,28 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 964,73
    +1,19 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    26 519,95
    -943,24 (-3,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,1737
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 878,20
    -1,00 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    11 216,10
    +19,09 (+0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,36
    -12,33 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    37,07
    -0,32 (-0,86 %)
     
  • DAX

    11 607,47
    +46,96 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    5 578,07
    -4,73 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,87
    -426,48 (-3,73 %)
     
  • S&P 500

    3 271,03
    -119,65 (-3,53 %)
     
  • Nikkei 225

    23 331,94
    -86,57 (-0,37 %)
     
  • HANG SENG

    24 586,60
    -122,20 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2994
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Chèque : la fraude explose, voici comment vous protéger

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture

Comme chaque année, l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France vient de publier ses chiffres. Et concernant le chèque, ils ne sont vraiment pas bons. L’an dernier, les montants détournés grâce au chèque ont augmenté de 20%, pour atteindre 539 millions d’euros. Et ce malgré le recul de 9% de son usage.

Résultat : le chèque ne représente plus que 6% des paiements hors cash, mais 46% du montant total de la fraude ! Il est ainsi devenu le moyen de paiement le plus risqué, devant la carte bancaire. Son taux de fraude - c’est-à-dire le coût de la fraude rapporté au volume total des paiements par chèque - atteint 0,066%. Ce qui signifie qu’un euro est capté par les fraudeurs tous les 1 510 euros payés. Surtout, le préjudice subi par les victimes est de plus en plus lourd : le montant moyen d’un chèque frauduleux a atteint l’an passé 2 938 euros.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crédit immo, épargne... 3 très bonnes nouvelles pour votre pouvoir d'achat en perspective
- Amazon, Rue du Commerce : jusqu'à 60% de rabais avec les French Days d'ici ce soir
- Carte bancaire, chèque, sans contact : quels sont les moyens de paiement les plus fraudés ?