La bourse ferme dans 20 min
  • CAC 40

    6 098,97
    +51,66 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 557,03
    +18,15 (+0,51 %)
     
  • Dow Jones

    31 502,33
    +64,07 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    -0,0061 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 821,70
    -3,10 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 786,21
    -75,56 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,83
    +3,76 (+0,84 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,14
    +0,57 (+0,52 %)
     
  • DAX

    13 269,32
    +83,25 (+0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 334,38
    +76,06 (+1,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 443,83
    -80,72 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 896,98
    -3,13 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2200
    -0,0070 (-0,57 %)
     

Chèque alimentaire : merci de laisser les Français choisir leur menu

EVA PLEVIER

EDITO - Les députés Modem qui veulent limiter le futur chèque alimentaire aux produits sains et équilibrés sont juste en train de stigmatiser les futurs bénéficiaires. Marie-antoinettisme navrant ou mépris de classe?

C'est : le chèque alimentaire. Cette vieille idée qui rappelle que les gouvernants doivent toujours s'assurer que personne n'a faim dans le pays. Depuis Henri IV et sa poule au pot, en passant par les tickets de rationnement de l'après-guerre ou les verres de lait distribués dans les écoles des années 50 à l'instigation de Pierre Mendès-France, on a bien compris que c'est un moyen de montrer au peuple que l'on s'occupe de lui et accessoirement d'éviter sa colère.

Mobiliser la production nationale

Mais c'est aussi une façon de mobiliser . Le sort des poulets français n'a plus jamais été le même à partir du jour où 20 millions de Français ont voulu en déguster une fois par semaine. Idem pour la production laitière qui a bénéficié du verre de lait des écoliers ou plus tard, les producteurs de pommes, etc.

Lire aussi

Il existe une dimension un peu plus gênante dans de telles campagnes, que l'on voit apparaître aujourd'hui. Une sorte de Marie-antoinettisme. Comme la reine qui proposait que les Français mangent de la brioche quand ils se plaignaient de ne pas avoir de pain, il y a aujourd'hui encore de bonnes âmes qui entendent décider de ce que les moins fortunés devraient pouvoir mijoter. Les sous-entendus de ces bonnes âmes font frémir. Il y a pour eux un lien direct entre le niveau de vie, l'obésité et la méconnaissance de la cuisine.

Les 55 députés Modem qui viennent de signer une tribune dans le JDD pour demander que le futur chèque alimentation ne permette pas de s'offrir des aliments qui favorisent le cancer n'ont pas tort sur les dangers des produits ultra-transformés. La science a établi les risques. Il est certes préférable pour la santé, de manger des haricots verts cuits à la vapeur que du camembert. En revanche, leur tribune en dit long sur leur mépris de classe.

Un mépris qui n'échappe pas à ceux qui ont faim

Ils pensent que la distribution de chèques alimentaires devrait les autoriser à contraindre leurs compatriotes affamés vers des aliments bons pour le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles