La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 123,49
    -39,10 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

"Chèque alimentaire" : des députés Modem veulent qu'il soit réservé à une catégorie de produits

Un "chèque alimentaire" oui, mais pour n'importe quels produits. Une cinquantaine de députés Modem, parti allié du président Emmanuel Macron, demandent que le "chèque alimentaire" voulu par le chef de l'Etat pour aider le pouvoir d'achat cible les "produits sains et non cancérigènes", dans le JDD. "Nous nous battrons pour réserver le bénéfice du chèque alimentaire aux produits sains et non cancérigènes", écrivent les députés dans une tribune publiée en ligne samedi par le JDD et signée par 55 élus, dont la quasi-totalité du groupe Modem.

Selon eux, la création de ce chèque alimentaire est une "mesure utile" contre l'inflation qui "peut être l'occasion historique de le mettre en place au service d'une politique de santé publique et de préservation de l'environnement". "L'Inserm souligne qu'une augmentation de 10 % de la proportion d'aliments ultra-transformés dans le régime alimentaire est associée à une augmentation équivalente des risques de développer un cancer au global et un cancer du sein en particulier", rappellent-ils. "Or, ce sont les personnes les plus modestes qui consomment le plus de malbouffe (pizzas surgelées, nuggets, barres chocolatées, pâtes à tartiner) concentrant souvent au moins une dizaine d'additifs différents", ajoutent ces élus centristes.

Ces députés reprennent l'exemple d'une famille modeste qui achète deux fois plus de charcuterie en libre service qu'une famille dite aisée. "Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ces produits sont aujourd'hui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Christie's va proposer une première édition rare du livre "Harry Potter"
Londres va fournir des lance-roquettes à l'Ukraine
Variole du singe : l'OMS dresse un nouveau bilan à la hausse dans les pays non endémiques
Un internaute condamné à payer 1.800 euros à cause d'un avis sur Google
Le Maire annonce des "discussions engagées" avec un autre pays comme alternative au pétrole russe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles