La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 808,65
    -208,37 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Chèque énergie : qui sont les 12 millions de foyers qui vont en bénéficier ?

Bloomberg / Getty Images

Comment protéger les ménages de la flambée des prix de l’énergie ? C’est à cette question que le gouvernement a tenté de répondre à l’occasion d’une conférence de presse tenue ce mercredi 14 septembre par la Première ministre Elisabeth Borne, en compagnie du ministre de l’Economie Bruno Le Maire et de la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. La cheffe du gouvernement a d’abord confirmé le maintien en 2023 du bouclier tarifaire pour tous les Français, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes. Un mécanisme qui a permis de considérablement réduire les factures d’électricité et de gaz des ménages depuis octobre 2021.

Le dispositif permettra de contenir les augmentations de prix du gaz et de l’électricité à 15% en 2023. “Ces augmentations vont conduire à une hausse moyenne des factures de l’ordre de 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ 200 euros par mois sans bouclier tarifaire. Et à une augmentation moyenne de l’ordre de 20 euros par mois pour les ménages qui se chauffent à l’électricité, au lieu de 180 euros par mois sans bouclier tarifaire”, a précisé la Première ministre.

Une augmentation certes contenue, mais toujours difficilement soutenable pour de nombreux Français. Cette aide généralisée s’accompagnera donc d’une mesure exceptionnelle plus ciblée : un nouveau chèque énergie. Celui-ci sera distribué en fin d’année aux ménages faisant partie des quatre premiers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prime de rentrée : allez-vous recevoir un versement le 15 septembre ?
Transports en Ile-de-France : vers une hausse du passe Navigo en 2023
Taxe foncière, TVA, TEOM… les grandes collectivités confrontées à une révolution fiscale
BNP, Société générale… les augmentations (ou gels) des frais bancaires prévus pour 2023
Le site de sa banque est piraté par des escrocs, il perd une fortune