La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 333,12
    -98,61 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Château de Versailles: il est urgent de trouver un successeur à Catherine Pégard

ISA HARSIN/SIPA

La prolongation de Catherine Pégard à la tête du château de Versailles a été retoquée par le Conseil d'Etat. Qui lui succèdera et héritera d'un domaine qui a perdu de son lustre?

Ubu à Versailles. Depuis plus de trois mois, la présidence du château est vacante: la prolongation à titre intérimaire du mandat de Catherine Pégard, 68 ans, est arrivée à échéance en octobre 2022. Et si Emmanuel Macron a tenté de trouver la parade avec un décret visant à le renouveler, ce dernier a été retoqué le 20 décembre dernier par le Conseil d’Etat. Au titre qu’il serait "attaquable" et "entaché d’illégalité", selon une source proche du dossier.

Face à ce revers, délicat pour le président de passer en force. Il va devoir trouver un autre candidat. Et vite. La situation est difficilement tenable pour l’établissement public et ses 900 agents permanents. En interne, un sentiment de lassitude domine face à une succession qui traîne depuis près de deux ans. Chacune des décisions de Catherine Pégard est désormais fragilisée juridiquement et opposable devant la justice. Même si le service communication de l’établissement tempère, affirmant qu’elle reste "la présidente par intérim jusqu’à la nomination d’un successeur".

Lire aussiQui est Catherine Pégard, la présidente du château de Versailles?

Un bilan mitigé

Dès le début, la nomination de Catherine Pégard – en 2011 – a posé problème: "Du fait de son absence d’expérience dans ce secteur, elle n’était pas un bon choix pour Versailles", tacle Jean-Michel Tobelem, professeur associé à l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Onze ans après, que retenir de son bilan? L’ex-journaliste, ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy, a réussi à doubler les recettes du château liées au mécénat, à 7,7 millions d’euros en 2021. Elle a aussi enrichi les collections et mené à bien plusieurs travaux de restauration, dont la réouverture au public du Grand Appartement de la reine en 2019.

Mais malgré ses efforts, les experts pointent l’absence de vision d’"une courtisane qui ne veut pas faire de vagues. En cause notamment, sa volonté d’attirer toujours plus de visiteurs au château, au risque de rendre l’expérience inconfortable. "Il est[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi