Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 601,22
    +992,16 (+1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 243,73
    +45,16 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

CGTN : Comment la Chine transforme-t-elle son marché en un marché partagé par le monde entier ?

PÉKIN, 9 novembre 2023 /PRNewswire/ -- L'entrepreneur américain Owen Messick se remémore avec bonheur l'expérience « surprenante » de son entreprise lors de la première Exposition internationale d'importation de la Chine (China International Import Expo, CIIE). « Je me souviens très bien de cette première CIIE. Elle a eu un impact considérable sur notre entreprise, et sur moi personnellement. »

Selon M. Messick, son entreprise, doTERRA, a réservé un stand de 9 mètres carrés pour tâter le terrain lors de la première édition de la CIIE en 2018. Cependant, ce minuscule stand a rapporté à la marque américaine d'huiles essentielles des accords provisoires d'une valeur de 380 millions de yuans (55,48 millions de dollars).

« Encouragés par les retombées de l'exposition, nous avons établi un siège régional à Shanghai un mois seulement après la première CIIE et avons commencé à construire une usine et notre premier laboratoire à l'étranger en Chine », a déclaré M. Messick, qui est maintenant le président de doTERRA Chine.

PUBLICITÉ

L'entreprise a agrandi son stand à 200 mètres carrés lors de la sixième CIIE, qui se tiendra cette année du 5 au 10 novembre à Shanghai.

En se remémorant la première CIIE, M. Messick dit avoir été frappé par le discours prononcé par le président chinois Xi Jinping lors de la cérémonie d'ouverture.

« Je pense que le message principal qu'il a délivré était le suivant : la Chine est ouverte au monde, nous sommes ouverts à ce que des entreprises viennent s'installer en Chine et y réussissent. Je pense que cela a vraiment encouragé de nombreuses entreprises, dont la nôtre. »

Dans une lettre adressée à la sixième CIIE, le président chinois a réaffirmé l'engagement de la Chine en faveur d'une ouverture de haut niveau, promettant que la Chine fera résolument progresser l'ouverture de haut niveau et continuera à rendre la mondialisation économique plus ouverte, plus inclusive, plus équilibrée et plus bénéfique.

Le marché chinois, un marché pour tous

La Chine a une population de plus de 1,4 milliard d'habitants et un groupe à revenu moyen de plus de 400 millions de personnes, ce qui représente un énorme potentiel en termes de demande de marché, a déclaré dimanche le premier ministre chinois Li Qiang dans son discours principal lors de la cérémonie d'ouverture de la sixième CIIE.

Selon M. Li, les importations chinoises de biens et de services devraient atteindre 17 000 milliards de dollars en termes cumulés au cours des cinq prochaines années.

Tout pays, quelles que soient sa taille et sa puissance, peut profiter de la CIIE pour accéder au vaste marché chinois. La Guinée-Bissau, située sur la côte ouest de l'Afrique, en est un bon exemple.

Ce pays est l'un des plus grands producteurs mondiaux de noix de cajou. Plus de 80 % de sa main-d'œuvre travaille dans l'industrie de la noix de cajou, qui représente plus de 90 % de ses exportations totales. Les noix de cajou sont donc non seulement une source de revenus cruciale pour les habitants, mais aussi un moteur essentiel de l'économie du pays.

Lors de la cinquième édition de la CIIE, l'année dernière, un stand gratuit de 18 mètres carrés a été offert aux entreprises bissau-guinéennes pour présenter leurs produits et leur permettre d'accéder au marché chinois.

Au cours de l'exposition de l'année dernière, de nombreuses entreprises ont exprimé un vif intérêt pour l'industrie bissau-guinéenne de la noix de cajou et certaines ont même prévu d'investir dans le pays, a déclaré Antonio Serifo Embalo, ambassadeur de la République de Guinée-Bissau en Chine.

La sixième édition de la CIIE propose à nouveau des stands d'exposition gratuits aux exposants des pays les moins avancés, comme la Guinée-Bissau, afin d'aider davantage de produits de ces pays à accéder au marché chinois.

L'approche de la CIIE fait écho aux propos du président Xi Jinping. Dans sa lettre, le président chinois a déclaré qu'il espérait que la CIIE servirait davantage de fenêtre pour encourager un nouveau modèle de développement qui crée de nouvelles opportunités pour le monde grâce à la poursuite du développement de la Chine, et de plateforme d'ouverture de haut niveau qui permette au monde de partager l'énorme marché de la Chine.

Une coopération bénéfique pour tous

Notant que la reprise économique mondiale manque d'élan et nécessite la solidarité et la coopération de tous les pays, Xi Jinping espère que la CIIE jouera un rôle plus important dans la fourniture de biens et de services publics internationaux partagés qui facilitent une économie mondiale ouverte et permettent au monde de bénéficier d'une coopération bénéfique pour tous.

S'exprimant le mois dernier lors du troisième Forum de la Ceinture et de la Route pour la coopération internationale, le président chinois a souligné que la coopération bénéfique pour tous était la voie royale vers le succès.

La CIIE est devenue une plateforme importante pour les exposants des pays partenaires de l'initiative « la Ceinture et la Route » (ICR), qui peuvent ainsi accéder au marché chinois et obtenir des résultats mutuellement bénéfiques.

Plus de 1 500 entreprises des pays partenaires de la Ceinture et de la Route participent à la sixième CIIE, leur surface d'exposition totalisant près de 80 000 mètres carrés, soit une augmentation de 30 % par rapport à l'événement de l'année dernière.

« Nous observons des signes de ralentissement dans le processus de mondialisation, car les tensions géopolitiques, les barrières commerciales et d'autres facteurs incitent de nombreux pays à se concentrer davantage sur la consommation intérieure, a commenté Kevin Kolevar, vice-président de la politique mondiale et des affaires gouvernementales chez Dow. Cependant, la Chine a toujours fait preuve d'ouverture. En tant que pays disposant de la plus grande base de consommateurs au monde, la Chine offre un potentiel énorme. »

Il a souligné que la CIIE symbolise l'engagement et le soutien de la Chine à la mondialisation économique, à la coopération internationale et à l'ouverture, ajoutant que l'exposition sert non seulement de plateforme pour la coopération commerciale mondiale, mais facilite également la communication et l'interaction entre les dirigeants de différentes régions.

https://news.cgtn.com/news/2023-11-05/How-does-China-transfer-its-market-to-a-shared-one-for-world--1otVjhK1Cms/index.html 

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/2270636/1.jpg 

 

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/cgtn--comment-la-chine-transforme-t-elle-son-marche-en-un-marche-partage-par-le-monde-entier--301983624.html