La bourse ferme dans 4 h 43 min
  • CAC 40

    4 586,15
    -144,51 (-3,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 978,24
    -92,36 (-3,01 %)
     
  • Dow Jones

    27 463,19
    -222,19 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0051 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    1 893,40
    -18,50 (-0,97 %)
     
  • BTC-EUR

    11 426,16
    -210,33 (-1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,63
    +2,34 (+0,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    37,67
    -1,90 (-4,80 %)
     
  • DAX

    11 660,45
    -403,12 (-3,34 %)
     
  • FTSE 100

    5 625,86
    -103,13 (-1,80 %)
     
  • Nasdaq

    11 431,35
    +72,41 (+0,64 %)
     
  • S&P 500

    3 390,68
    -10,29 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    23 418,51
    -67,29 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 708,80
    -78,39 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2952
    -0,0089 (-0,68 %)
     

CGTN : La Chine partage ses réflexions sur le rôle de l’ONU dans l’ère post-COVID

·5 min de lecture

L'Organisation des Nations Unies fondée par 51 États signataires à la fin de la Seconde Guerre mondiale, regroupe désormais 193 pays. Alors qu'elle célèbre son 75e anniversaire, l'organisation et le multilatéralisme qu'elle représente font face à des défis sans précédent avec l’émergence de l'unilatéralisme et du protectionnisme.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20200922005681/fr/

Les défis sont accentués par la COVID-19, qui a contaminé plus de 31 millions de personnes et ôté plus de 960 000 vies dans le monde.

« De quelle ONU le monde a-t-il besoin et quel rôle devrait-elle jouer à l'ère post-COVID ? »

Le président chinois Xi Jinping a soulevé la question et soumis des propositions ce lundi lors de son discours à la réunion de haut niveau pour célébrer le 75e anniversaire de l'ONU par liaison vidéo.

L'ONU doit défendre la justice car les pays, quelle que soit leur taille, sont égaux et doivent se respecter les uns les autres, a déclaré M. Xi, notant que c’est une exigence de notre temps et le principe premier énoncé dans la Charte des Nations Unies.

L'organisation devrait s'engager à œuvrer pour une croissance partagée grâce à la consultation et à la collaboration, a-t-il souligné, appelant les pays du monde entier à maintenir une sécurité commune et à partager les fruits du développement.

M. Xi a appelé à renforcer la représentation et le droit à la parole des pays en développement au sein de l’ONU et au respect des buts et des principes de la Charte des Nations Unies.

Il a déclaré que l'ONU devrait promouvoir la coopération internationale et diriger ses efforts afin de résoudre divers problèmes dans le monde. Elle doit faire progresser la sécurité, le développement et les droits de l'homme de manière équilibrée et mettre davantage l'accent sur le développement dans son programme mondial, a-t-il ajouté.

Soutenir le multilatéralisme, renforcer la coopération

« Les 75 ans de l'ONU sont autant d'années de progrès fulgurants de la société humaine, de changements profonds de la situation internationale et de développement rapide du multilatéralisme », a déclaré le président chinois.

Il a réitéré l'attachement de la Chine au multilatéralisme et sa détermination à fermement préserver le système international centré sur l’ONU.

Alors que la communauté internationale s'efforce de trouver des solutions aux problèmes auxquels l'humanité est confrontée, le « multilatéralisme » est devenu un mot à la mode lors de la 75e session de l'Assemblée générale de l’ONU qui s'est ouverte la semaine dernière.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté les dirigeants du monde entier à travailler ensemble au moment où le monde fait face à trop de défis multilatéraux et à un déficit de solutions. « L’avenir que nous voulons, les Nations Unis qu’il nous faut, réaffirme que notre engagement collectif en faveur du multilatéralisme est en cours », a-t-il déclaré.

En effet, la nécessité de plus de multilatéralisme, plus efficace, est bien connue, a-t-il déclaré, soulignant que la souveraineté nationale, un principe fondamental de la Charte des Nations Unies, va de pair avec une coopération internationale renforcée, reposant sur des valeurs communes et des responsabilités partagées dans la poursuite du progrès.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que la communauté internationale était de plus en plus fragmentée, ajoutant que « cela est largement imputable à certains pays qui tentent de s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres États tout en adoptant unilatéralement des sanctions ».

« Le monde est las des clivages, de la séparation des États alliés et ennemis, et exige le renforcement universel et inclusif de l'assistance mutuelle et de la coopération », a-t-il déclaré.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que les intérêts des différents États membres avaient « trop ​​souvent » contraint l'ONU à se laisser distancer par ses idéaux.

« Ceux qui croient pouvoir faire cavalier seul se trompent. Notre bien-être est quelque chose que nous partageons, notre souffrance aussi. Nous formons un seul monde », a-t-elle déclaré à l'Assemblée générale.

Si les traditions et les cultures peuvent différer, la coopération nécessite de nombreux efforts afin de surmonter les malentendus et, au-delà, accueillir le respect, a noté le président du Conseil européen, Charles Michel.

« Ce n'est pas notre rhétorique qui importera », a-t-il dit, mais plutôt les actions collectives entreprises pour instaurer un monde meilleur.

Cette année, le thème de la réunion de haut niveau de l'ONU est « L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut : réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme. » Cela fait écho à l’appel constant de M. Xi à construire une communauté avec un avenir partagé pour l'humanité.

Entre-temps, 48 ​​anciens chefs de gouvernement et dirigeants de l'ONU du monde entier ont publié vendredi dernier une lettre ouverte titrée « L'heure pour le renouveau : appel au renforcement du système multilatéral », exprimant leur espoir que l'ONU se transforme en « un système multilatéral plus fort, plus responsable et plus inclusif. »

« Il est urgent que les dirigeants du monde reconnaissent explicitement que nous sommes à un tournant et que nous devons agir de manière décisive pour défendre et renouveler le multilatéralisme », ont-ils déclaré, en soulignant que la reprise post-COVID-19 nécessite un leadership national et une coopération mondiale efficace.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200922005681/fr/

Contacts

Médias :
Jiang Simin
jiang.simin@cgtn.com
+86 18826553286