Publicité
La bourse ferme dans 5 h 35 min
  • CAC 40

    8 066,78
    +55,95 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 998,44
    +43,43 (+0,88 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0660
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    2 364,40
    -9,70 (-0,41 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 639,14
    +2 569,43 (+4,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,77
    -0,89 (-1,04 %)
     
  • DAX

    18 082,96
    +152,64 (+0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 959,77
    -35,81 (-0,45 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,2488
    +0,0037 (+0,29 %)
     

Ceta : le Sénat rejette le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada

UNSPLASH

Le Sénat a confirmé jeudi 21 mars son opposition à la ratification du traité Ceta de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada par un ultime vote dans l'hémicycle, grâce à une alliance gauche-droite de circonstance. Dans un climat extrêmement tendu, les sénateurs avaient rejeté à 211 voix contre 44 l'article du projet de loi relatif à ce traité, appliqué provisoirement depuis 2017 mais jamais soumis à la chambre haute. Ils ont confirmé ce rejet quelques minutes plus tard par un vote définitif.

Après son rejet par les sénateurs, les députés communistes ont annoncé leur intention d'inscrire le traité Ceta à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale le 30 mai, lors de leur journée réservée dans l'hémicycle. Le vote du Sénat «ne peut rester lettre morte», ont-ils estimé dans un communiqué, indiquant que leur groupe souhaitait inscrire le texte dans sa «niche parlementaire». «La confirmation par l'Assemblée nationale du rejet du Ceta permettra de mettre fin à son application», ont-ils jugé.

Pour Patrick Bénézit, le président de la Fédération nationale bovine, l'annonce de ce rejet est «une bonne nouvelle». «Il y a des bonnes nouvelles de temps en temps», a-t-il jubilé. Il est par ailleurs deuxième vice-président du syndicat agricole majoritaire FNSEA. Il a estimé que les sénateurs ont «enfin eu l'occasion de faire le bon choix, celui de ne pas ratifier un traité qui autorise des denrées alimentaires qui ne respectent pas nos conditions de production».

Signé en 2016, adopté (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pouvoir des ultraviolets : comment UV Germi dépollue les eaux usées
«Que dire d’une Europe qui impose de payer des congés aux salariés en arrêt maladie ?» (CPME)
Leboncoin : ce que l'on sait sur la fuite de données des clients
Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture et homme de télévision, est mort à 76 ans
Voici quand déclarer vos revenus ce printemps, ce businessman méconnu qui veut s’emparer du géant Atos… Le Flash éco du jour