La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 223,11
    -256,49 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    14 135,81
    +66,38 (+0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0021 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 093,34
    +2 059,79 (+6,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 003,86
    +35,02 (+3,61 %)
     
  • S&P 500

    4 236,29
    -11,15 (-0,26 %)
     

C'est quoi la TVA?

·1 min de lecture

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) a été définitivement mise en place en 1967 après plusieurs années de tâtonnement. Contrairement à ce que son nom indique, ce n'est pas une taxe. C'est un impôt : un versement obligatoire et sans contrepartie. Il n'est pas affecté à une dépense publique particulière et sert à financer l'intérêt général de l'État ou des collectivités locales. Et c'est un impôt indirect : elle n'est pas collectée par l'Etat, mais par les entreprises. Elle vient s'ajouter au prix réel (le prix hors taxes) d'un produit ou d'un service. Le vendeur doit ensuite reverser le montant à l'Etat. Grâce à un système de déductions entre les professionnels, seul le consommateur final paie la TVA.

Il existe différents taux : le "taux normal" à 20% ; le "taux intermédiaire" à 10% ; le "taux réduit" à 5,5% (produits alimentaires, travaux de rénovations, protections hygiéniques…) ; et enfin un taux super réduit à 2,1%.

La réforme sur les impôts locaux va faire baisser les recettes de la TVA

C'est l'impôt dont le rendement est le plus important pour l'Etat. Le projet de loi de finances pour 2021 prévoyait 89 milliards d'euros de rentrée, en baisse de 22,4 milliards d'euros par rapport à l'année précédente. Pour la première fois, les recettes passeraient sous la barre symbolique des 100 milliards d'euros.

Lire aussi - Consommation : pourquoi Les Républicains défendent toujours une baisse temporaire de la TVA

Mais cette fois, la pandémie ne doit pas être pointée comme responsable. ...


Lire la suite sur LeJDD