La bourse ferme dans 1 h 12 min
  • CAC 40

    6 554,94
    +99,13 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 096,24
    +52,61 (+1,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 096,82
    +126,35 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 774,80
    +11,00 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    36 391,71
    -1 338,85 (-3,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 069,03
    +5,19 (+0,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,09
    -0,20 (-0,28 %)
     
  • DAX

    15 362,52
    +230,46 (+1,52 %)
     
  • FTSE 100

    6 990,92
    +87,01 (+1,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 752,82
    +38,92 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 367,16
    +9,43 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,3651
    -0,0008 (-0,06 %)
     

"C'est presque douloureux pour moi" : Michaël Youn évoque son grand regret à propos d'un de ses films

·1 min de lecture

Après le succès des 11 commandements, Fatal et La Beuze, Michaël Youn signe Vive la France, un film presque à contre-courant de là où est attendu l'ancien animateur du Morning Live. Avec ce film politique, véritable déclaration d'amour à la France et ses régions, Michaël Youn voulait "surprendre, sortir des sentiers battus, proposer un petit dérapage contrôlé", confie-t-il à BFMTV. Le film évoque l'histoire de deux terroristes, incarnés par Michaël Youn et José Garcia, qui partent en France avec pour objectif de faire exploser la Tour Eiffel. Venus du Taboulistan, les deux compères entendent développer le terrorisme "comme certains développent le tourisme, pour faire parler" de leur pays, détaille le réalisateur. Mais Michaël Youn a un grand regret à propos de son film.

Ecrit et réalisé avant les attentats de 2015 survenus en France, le film ne sera jamais diffusé à la télévision. A l'époque, déjà, la productrice du film confiait à Michaël Youn, "les yeux humides" : "Je crois Michaël que ton film ne passera jamais à la télé." Le réalisateur peine à trouver des financements pour réaliser son film : "Je n'y serais jamais arrivé sans Gaumont et France 2. C'était long. Ce n'était pas spécialement un film coûteux, mais pour eux un film sur le terrorisme, ce n'est pas simple. Surtout si c'est une comédie. On a failli ne pas le faire. Sans Valérie Boyer de France 2, on ne le faisait pas", confie Michaël Youn, toujours à BFMTV.

Lors de sa sortie en salles, le film n'est pas un franc (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Malasaña 32 : c'est quoi ce nouveau film d'horreur espagnol ?
Liam Neeson (Ice Road) : son héros d'action préféré, le film qui l'a terrorisé… La star évoque ses souvenirs de cinéma (VIDEO)
Leïla Bekhti et Adèle Exarchopoulos hilarantes : les deux amies reprennent une célèbre chanson de Céline Dion ! (VIDEO)
Dream Horse : trois raisons de regarder cette comédie équine qui fait chaud au coeur
Qu'est-ce qu'on a tous fait au bon Dieu, Eiffel... Les dates de sortie des films décalés à cause de la crise sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles