Marchés français ouverture 6 h 59 min
  • Dow Jones

    34 022,04
    -461,68 (-1,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 254,05
    -283,64 (-1,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 837,58
    -98,04 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1321
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    50 334,18
    -966,86 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,21
    -20,87 (-1,42 %)
     
  • S&P 500

    4 513,04
    -53,96 (-1,18 %)
     

"C'est un peu plus que de l'amitié" : ex-otages au Bataclan, David et Stéphane se confient

·1 min de lecture

La quatrième semaine de témoignages des victimes et survivants des attentats a commencé lundi au procès du 13 novembre, à Paris. Depuis trois semaines, les rescapés du Bataclan racontent leur calvaire, qui a parfois pu déboucher sur du positif. C'est le cas de cette belle histoire de deux amis qui s'appellent entre eux les "potages", contraction de potes et otages. Durant de longues heures, David Fritz-Goeppinger et Stéphane Toutlouyan ont fait partie de cette dizaine de spectateurs pris en otage par deux des terroristes du Bataclan. Ils ne se connaissaient pas, mais ils sont depuis devenus très amis. 

"Je rencontre Stéphane durant la prise d'otages au Bataclan", se souvient David, 29 ans, qui doit raconter mardi à la cour ce qu'il a vécu. "Je me rappelle de quand je l'ai vu, en me disant qu'il y a un mec en costard. C'est l'un des trucs qui, derrière, m'a poussé à le rechercher. 'Mais c'est qui ce gars en costard à un concert de rock ?' T'avais ta casquette ce soir-là ?", demande-t-il à Stéphane, âgé de 54 ans. "Non, je sortais du boulot", répond le quinquagénaire. "Je sais pas, t'as tout le temps ta casquette maintenant." "Oui, mais pas quand je vais au boulot !" 

"On s'est d'abord touchés avant de se voir"

Entre les deux, la complicité est née quelque part dans la salle de concerts parisienne, ce soir de novembre 2015. "On s'est d'abord touchés avant de se voir puisque quand on arrive dans le couloir, David me prend la main et me dit 'ça va aller'", rembobine Stéphane. &qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles