La bourse ferme dans 6 h 51 min
  • CAC 40

    7 044,44
    -37,57 (-0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,16
    -22,47 (-0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0831
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 921,90
    -17,30 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    21 158,13
    -534,83 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,52
    -18,35 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,81
    -1,09 (-1,40 %)
     
  • DAX

    15 032,88
    -93,20 (-0,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 730,45
    -54,42 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2322
    -0,0032 (-0,26 %)
     

"C'est un député comme un autre": Abad nommé président du groupe d'amitié France-Liban à l'Assemblée

"C'est un député comme un autre": Abad nommé président du groupe d'amitié France-Liban à l'Assemblée

Le député, accusé par plusieurs femmes de viols et de tentative de viol, prend la tête du groupe d'amitié franco-libanais au Palais-Bourbon.

Une nomination surprenante. Visé par plusieurs accusations de viols, Damien Abad a été nommé président du groupe d'amitié France-Liban à l'Assemblée nationale, a dénoncé la députée écologiste Sophie Taillé-Polian - une information confirmée par le groupe Renaissance à BFMTV.com.

"C'est un député comme les autres, il a postulé pour devenir président", explique le groupe Renaissance à l'Assemblée.

Toujours apparenté au groupe présidentiel, le député - accusé par quatre femmes - s'était fait très discret depuis son retour à l'Assemblée nationale en juillet dernier.

Élisabeth Borne avait exigé sa démission du gouvernement, quatre jours après l'ouverture d'une enquête judiciaire à son encontre. Damien Abad, qui avait dénoncé des "calomnies ignobles" à son départ du ministère des Solidarités, nie tous les faits reprochés.

Les écologistes "choqués"

La députée écologiste Sophie Taillé-Polian se dit "très choquée de cette décision du groupe Renaissance".

"Je veux bien qu'Aurore Bergé nous fasse la leçon de morale sur Adrien Quatennens mais on ne peut pas procéder de cette façon", estime l'élue, interrogée par BFMTV.com.

Les groupes d’amitié ont pour but de "tisser des liens entre parlementaires français et étrangers" et "sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale", rappelle l’administration du Palais-Bourbon.

Si le bureau de l'Assemblée nationale décide collectivement des présidences attribués à chaque mouvement, c'est bien chaque groupe qui décide en interne de l'attribution des présidences. Le choix de Damien Abad peut d'autant plus étonner que des députés macronistes avaient déjà grincé des dents lors de son retour dans l'hémicycle à l'été dernier.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie - Affaire Abad : "Emmanuel Macron demeure un amateur de la politique"