Marchés français ouverture 4 h 1 min

C'est confirmé : Nicolas Sarkozy coopté au conseil de surveillance de Lagardère

Arnaud Lagardère et Nicolas Sarkozy se saluant lors d'une rencontre du PSG au Parc des Princes.

C'est confirmé : comme le révélait Marianne le 19 février, Nicolas Sarkozy a bien été coopté, tout comme l'ancien PDG de la SNCF Guillaume Pépy, au sein du conseil de surveillance de Lagardère. Le groupe a annoncé l'arrivée de l'ancien président de la République ce jeudi 27 février, en marge de la publication de ses résultats.

Selon un communiqué, le conseil de surveillance du groupe a validé "à l'unanimité" ces deux nominations, qui devront encore être ratifiées lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires, en mai prochain. Les deux nouveaux arrivants remplaceront les démissionnaires Xavier de Sarrau, qui s'était retiré de la présidence du conseil de surveillance en décembre, et François David, dont le mandat arrivait à expiration en 2020.

Déjà titulaire d’un mandat au sein du groupe Accor, dirigé par son ami Sébastien Bazin, Nicolas Sarkozy rejoint donc celui qu'il considère comme "son frère", Arnaud Lagardère. Pour ce dernier, il y a urgence à placer ce soutien de poids au sein de son conseil de surveillance. Depuis qu’en 2016, le fonds activiste Amber est entré au capital du groupe notamment propriétaire d’Hachette, Europe 1 et Paris Match, il règne une ambiance d'état de siège au 4 rue de Presbourg. Le fonds dirigé par Joseph Oughourlian grignote progressivement des parts du capital - il a franchi le 12 février le seuil de 10,32 % du capital et 7,73 % des droits de vote - tout en remettant continuellement en cause les choix stratégiques du groupe.

Lire la suite