La bourse ferme dans 28 min
  • CAC 40

    6 500,40
    -24,04 (-0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 724,25
    -32,97 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    32 727,26
    -105,28 (-0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0226
    +0,0031 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 810,40
    +5,20 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    22 603,36
    -1 199,33 (-5,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,89
    -21,46 (-3,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,67
    +0,91 (+1,00 %)
     
  • DAX

    13 565,27
    -122,42 (-0,89 %)
     
  • FTSE 100

    7 490,01
    +7,64 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 468,86
    -175,60 (-1,39 %)
     
  • S&P 500

    4 115,89
    -24,17 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2084
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Le certificat Covid passe l'épreuve des urnes en Suisse

·2 min de lecture

Pour la deuxième fois en moins de six mois, les Suisses et les Suissesses ont approuvé la gestion de la crise sanitaire par les autorités fédérales à une large majorité. Ils valident donc l'utilisation du certificat covid comme outil de lutte sanitaire, alors que le pays fait face à la cinquième vague pandémique.

Pari réussi pour le gouvernement suisse ! Dimanche 28 novembre, qui pose, entre autres, les bases légales du passe sanitaire dans le pays. Selon les résultats définitifs, lors de ce scrutin qui a mobilisé 65% des votants : un record

"C'est un résultat très clair aussi bien en pourcentage qu'en nombre de voix. C'est à ma connaissance le plus haut résultat en nombre de voix jamais obtenu par une loi contestée par référendum. C'est un résultat extrêmement fort", s'est félicité le ministre de la Santé, Alain Berset, qui incarne la politique sanitaire du gouvernement depuis bientôt deux ans.

La Suisse est ainsi le premier pays au monde à soumettre sa stratégie sanitaire à l'épreuve les urnes, et ce, pour la deuxième fois en moins de six mois. "Il y a eu une première votation qui avait donné lieu à un débat et un consensus politique s'était déjà dégagé en faveur de ", rappelle Adrien Bron, directeur général de la Santé de l'Etat de Genève. "Désormais, la question du certificat Covid est elle aussi tranchée par les urnes, donc sa légitimité du ne peut plus être remise en cause."

"Apartheid sanitaire"

Mis en place sur l'ensemble du territoire en septembre dernier, le certificat Covid - équivalent suisse du pass sanitaire - a en effet cristallisé toutes les tensions durant la campagne houleuse de ces derniers mois. Emmené par le comité référendaire "Les Amis de la Constitution", le camp du "non" dénonçait un "apartheid sanitaire" et certains opposants n'ont pas hésité à utiliser des moyens contestés, comme de fausses affiches ou de fausses unes de journaux, pour tenter de faire barrage à la loi... en vain donc.

Dimanche soir, ils avaient du mal à cacher leur déception: "le Conseil fédéral ne doit pas prendre la décision du peuple pour un blanc-seing", a dit Céline Amaudruz, vice-présidente de l'Union Démocratique du Centre (droite populiste), le seul parti opposé à la loi ; tandis que le coprésident des Amis de la Constitution, Werner Boxler, estime que "le référendum cont[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles