La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    6 437,40
    -132,79 (-2,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 048,69
    -82,15 (-1,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1710
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 758,20
    +6,80 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    38 502,14
    -2 978,14 (-7,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 126,64
    -98,89 (-8,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,64
    -1,33 (-1,85 %)
     
  • DAX

    15 166,33
    -323,84 (-2,09 %)
     
  • FTSE 100

    6 865,51
    -98,13 (-1,41 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    -821,62 (-3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3676
    -0,0061 (-0,45 %)
     

Certains utilisateurs de Twitter vont pouvoir signaler des fake news

·1 min de lecture

À vous de jouer un rôle pour empêcher la propagation de fake news. Twitter a annoncé mardi 17 août qu'il testait un nouvel outil pour permettre à ses utilisateurs de signaler des contenus relevant potentiellement de la désinformation, un fléau qui a explosé pendant la pandémie. "Nous testons une fonctionnalité pour vous permettre de rapporter les tweets qui semblent trompeurs, au moment même où vous les voyez", a indiqué le réseau social via son compte dédié à la sécurité.

Une poignée d'utilisateurs aux États-Unis, en Corée du Sud et en Australie peuvent désormais sélectionner l'option "c'est trompeur" après avoir cliqué sur "signaler le tweet". Ils auront ensuite le choix entre plusieurs catégories : "santé", "politique" et "autre". "Nous évaluons si c'est une approche efficace donc nous commençons à petite échelle", a précisé l'entreprise basée à San Francisco.

À lire aussi — Twitter abandonne les Fleets, son format de stories lancé il y a moins d'un an

"Nous ne réagirons pas et ne pourrons pas répondre à chaque signalement pendant cette expérience, mais vos contributions nous aideront à identifier des tendances afin d'améliorer la vitesse et la portée de notre travail sur la désinformation".

Twitter, comme Facebook et YouTube, se voit régulièrement reprocher de ne pas lutter suffisamment contre la désinformation. Mais la plateforme n'a pas les mêmes ressources que ses voisins de la Silicon Valley, et explore donc des techniques moins coûteuses que de recruter des armées de modérateurs. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk travaille sur un robot humanoïde capable de servir les humains
Le 'réseau neuronal' de Tesla devrait être la star de la journée de l'IA d'Elon Musk cette nuit
Des grands magasins Amazon vont voir le jour aux États-Unis
Un nouveau service de streaming américain devrait bientôt arriver en France
Un satellite chinois semble être entré en collision avec un morceau de fusée russe cette année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles