Publicité
La bourse ferme dans 5 h 11 min
  • CAC 40

    7 338,73
    -7,42 (-0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 417,46
    -1,05 (-0,02 %)
     
  • Dow Jones

    36 245,50
    +294,60 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,0877
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 085,60
    -4,10 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    38 354,22
    +2 009,09 (+5,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    858,29
    +66,73 (+8,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,22
    -0,85 (-1,15 %)
     
  • DAX

    16 421,92
    +24,40 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 507,34
    -22,01 (-0,29 %)
     
  • Nasdaq

    14 305,03
    +78,83 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 594,63
    +26,83 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    33 231,27
    -200,24 (-0,60 %)
     
  • HANG SENG

    16 646,05
    -184,25 (-1,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2677
    -0,0037 (-0,29 %)
     

Certains médicaments innovants pourront bientôt être accessibles plus facilement

Pixabay

Le ministère de la Santé a annoncé lundi le lancement d'une expérimentation de deux ans, baptisée "accès direct", visant à raccourcir les délais entre l'approbation de certains traitements novateurs et leur disponibilité pour les patients. Cette expérimentation entend permettre à certains médicaments de bénéficier, dans une indication donnée, d'une prise en charge par l'Assurance Maladie dès la publication de l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS) et pour une durée d'un an, a précisé le ministère par communiqué, après la publication dimanche d'un décret au Journal officiel. Les patients pourront ainsi bénéficier d'un accès anticipé, sans attendre la finalisation de l'ensemble des formalités permettant l'accès officiel au marché, en particulier la négociation des prix.

Complémentaire du dispositif d'accès précoce existant, cette expérimentation vise tous les médicaments jugés innovants par la Haute Autorité de santé (HAS) mais non éligibles à l'accès précoce, est-il ajouté. "Ainsi, sont concernés les médicaments hospitaliers innovants et onéreux éligibles à la liste dite +en sus+ ou les médicaments de ville non remboursés par ailleurs, dès lors que leur évaluation par la HAS reconnaît un niveau de service médical rendu important et une amélioration de ce service médical rendu", précise le communiqué. Ce faisant, "les patients pourront bénéficier plus rapidement des médicaments reconnus comme innovants par la Haute Autorité de Santé (HAS) et qui ont démontré leur efficacité et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des repas étoilés bientôt servis dans l'espace grâce à une société française
Or, argent, café, pétrole... Les prix des matières premières bientôt partis pour un nouveau super-cycle de hausse ?
Découvrez le Cricri, le plus petit avion bimoteur du monde
Electrolux : le fabricant suédois bientôt sous pavillon chinois ?
Renault : bientôt une entrée en Bourse pour Alpine ?