La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 526,73
    -4 846,44 (-9,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Certains chômeurs pourraient perdre 250 euros par mois avec la réforme

·1 min de lecture

La réforme de l’assurance chômage aura de lourdes conséquences pour certains demandeurs d’emploi, selon l’Unédic.

La réforme de l’assurance chômage n’est pas encore entrée en vigueur, mais les premières estimations se succèdent. Fin février, l’Unédic estimait que quatre allocataires sur dix allaient voir leur allocation baisser de 22% en moyenne. Or, selon de nouvelles simulations de l’association, relayée par le Nouvel Obs, certains chômeurs pourraient perdre jusqu’à 250 euros de revenus par mois avec les modifications prévues par le gouvernement. Au moins 840.000 personnes verront leurs allocations baisser.

Trois différents cas se distinguent, selon le profil des demandeurs d’emploi. Les "permittents", qui travaillent entre 25 et 49% du temps perçoivent aujourd’hui 890 euros par mois en moyenne. Ce montant devrait baisser à 640 euros avec la version définitive de la réforme, soit une chute de 250 euros par mois. 220.000 personnes sont dans ce cas de figure. Deuxième situation, les allocataires qui travaillent entre 50 et 74% du temps. Ils perçoivent aujourd’hui 897 euros en moyenne. Leur allocation baissera à 693 euros en moyenne soit une baisse de 204 euros. 285.000 demandeurs d’emploi sont concernés. Enfin, ceux qui travaillent entre 75 et 99% du temps, touchent un complément de revenu de 915 euros en moyenne par mois. Avec la réforme de l’assurance-chômage, ils toucheront 854 euros. 335.000 personnes sont concernées.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aide à domicile, caissier… ces métiers qui pourraient (enfin) voir leurs salaires augmenter
Pourra-t-on reprendre nos anciennes habitudes de travail après la crise ?
Qu'est-ce que la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) ?
Courtepaille, McDonald's... qui sont les meilleurs employeurs de la restauration ?
Comment la crise a bouleversé les modes de management

Ce contenu pourrait également vous intéresser :