La bourse ferme dans 7 h 5 min

Comment certaines assurances vie évacuent discrètement la garantie totale du capital

1 / 2

Comment certaines assurances vie évacuent discrètement la garantie totale du capital

Les contrats d'assurance-vie en fonds euros sont en plein bouleversement, une révolution qui touche une grande partie des épargnants puisque ces contrats représentent 80% des encours en France.

Avec des taux d'intérêt de plus en plus faibles, les grands assureurs baissent les rémunération et appellent les épargnants à diversifier leurs contrats avec des unités de compte plus risquées mais plus rémunératrices. D'autres ont même décidé de limiter l'accès à ces contrats à capital garanti comme Allianz qui n'ouvrira plus de contrats à 100% en fonds euros.

Et il semble que la notion même de "capital garanti" qui structure ces contrats depuis toujours soit remise en cause. C'est en tout cas une des conclusions d'une enquête de l'association de défense des consommateurs CLCV qui a envoyé 955 questionnaires, un par contrat d'assurance nouveau ou ancien, à 113 contacts, assureurs ou distributeurs.

"Les épargnants ont été trompés" par les acteurs du marché "sur les points majeurs du fonds en euros", dont certains contrats ont "perdu leur garantie intégrale en capital", accuse l'association.
    
Traditionnellement, les fonds "euros" fonctionnaient de la manière suivante: "Si un épargnant a investi 100 euros, après paiement des frais sur versement, il doit être assuré de récupérer 100, quoi qu'il arrive et quels que soient les autres frais", rappelle CLCV.
    
L'association vise les frais de gestion demandés par les assureurs: selon CLCV,...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi