La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    42 191,82
    +2 435,02 (+6,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 018,51
    +30,42 (+3,08 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Le Centre Pompidou fermera "complètement" ses portes de 2023 à 2027

·2 min de lecture

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a tranché. Le Centre Pompidou ferma "complètement ses portes" dès la fin de l'année 2023 et ne rouvrira pas avant début 2027.

La décision était attendue à l'été 2020. a finalement tranché vendredi dernier. Le Centre Pompidou fermera complètement ses portes à la fin 2023 pour ne rouvrir au public qu'au début de l'année 2027. L'objectif pour le musée national d'art moderne inauguré en 1977 est d'entreprendre des travaux de grande ampleur dont le coût est estimé autour de 200 millions d'euros. "Il y avait deux options sur la table, l'une consistant à restaurer le Centre tout en le maintenant ouvert, l'autre étant la fermeture complète. J'ai choisi la seconde car elle s'avérait moins longue dans le temps et un peu moins chère", a confié la ministre de la Culture . Les travaux démarreront en effet fin 2023 pour s'achever fin 2026. La réouverture au public du Centre Pompidou n'aura quant à elle pas lieu avant début 2027. Soit l'année du 50e anniversaire de l'établissement public qui compte aujourd'hui 1.008 agents en poste.

Lire aussi

Urgence de sécurité

Serge Lasvignes, le président du Centre Pompidou, . "Le Centre Pompidou a besoin de travaux de structure importants", estimait-il, alors que les travaux sur la chenille devraient s'achever à l'été. "Depuis que le Centre a ouvert en 1977, il n'y a quasiment pas eu de travaux de nature technique. La vraie urgence concerne la sécurité", ajoutait-il. En trois ans, le chantier qui attend l'établissement est en effet considérable. Désamiantage total, rénovation afin de répondre à différentes normes: sécurité, techniques, anti-incendie, mais également accessibilité pour les handicapés et économies d'énergie. "Ce bâtiment a été construit à une époque où ces préoccupations n'étaient pas premières. Notre dépense énergétique est donc très forte", soulevait Serge Lasvignes. "Si nous voulions vendre le Centre Pompidou, je pense que l'agence immobilière n'arriverait pas à nous catégoriser dans la dépense énergétique".

Des travaux à 200 millions d'euros

L'annonce de ces travaux intervient dans un contexte particulièrement délicat pour les musées parisiens, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi