La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    +0,0108 (+0,96 %)
     
  • Gold future

    1 785,50
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 362,47
    -5 016,02 (-9,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3338
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Un centre pour enfants victimes d'inceste va bientôt ouvrir ses portes à Paris

·1 min de lecture

Leur accueil est un élément central pour lutter contre le phénomène. La Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) recommande notamment aux pouvoir publics de recueillir et accompagner les enfants qui en sont victimes. Une seule structure existe pour l'instant en France, à Agen, dans le Lot-et-Garonne, et une deuxième doit ouvrir prochainement ses portes à Paris. Ce futur foyer parisien comptera 25 places pour des jeunes âgés entre 8 et 18 ans ou plus victimes d'inceste. Ils seront confiés à l'Aide sociale à l'enfance après décision d'un juge.

Un centre ouvert à quelques garçons

Contrairement au foyer d'Agen qui n'accueille que des filles, le deuxième centre sera ouvert à quelques garçons. En plus d'accueillir ces enfants brisés par le traumatisme, le principe sera surtout de les accompagner. "Il y aura un pédopsychiatre, des psychologues, des éducateurs", énumère Dominique Versini, maire adjointe de Paris chargée de la protection de l'enfance. "L'idée est vraiment de permettre aux enfants de se reconstruire, de se retrouver, de retrouver leurs rires d'enfant, leur cœur d'enfant. On est là pour aider les enfants victimes du plus odieux des crimes qu'est l'inceste", insiste-t-elle sur Europe 1.

Dans ce centre d'hébergement, chaque jeune aura sa propre chambre, sa salle de bain, son cocon pour se sentir presque comme chez lui. Pour l'instant, le cahier des charges, le budget, le lieu de ce foyer sont fixés par la mairie de Pari...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles