La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    6 887,80
    -136,00 (-1,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 098,04
    -86,93 (-2,08 %)
     
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1146
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 788,70
    -6,30 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 634,75
    -524,46 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    823,72
    +4,21 (+0,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,45
    +0,84 (+0,97 %)
     
  • DAX

    15 219,59
    -304,68 (-1,96 %)
     
  • FTSE 100

    7 458,78
    -95,53 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3375
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Centrales nucléaires : que sont les "small modular reactors", dit SMR?

·1 min de lecture
© Sipa

Il y a quelques semaines, le président Macron a présenté le plan de relance France 2030 et mis en avant un nouveau type de réacteur nucléaire, les "SMR". Ces "small modular reactors" sont des petits réacteurs modulaires, dont la puissance est comprise entre 50 et 300 mégawatts électriques. Certains projets de SMR reprennent des filières de réacteurs nucléaires existantes et miniaturisées, tandis que d'autres explorent de nouveaux concepts de réacteurs pour un déploiement sur le plus long terme.

Les SMR, c'est pour quand?

Environ 70 projets de SMR sont identifiés dans le monde à des stades plus ou moins avancés, dont un quart utilisent des filières "matures", de génération 3 (Gen-III), comme celle du parc français. Ainsi, certains modèles pourraient être disponibles sur le marché mondial autour de 2030 et couvrir, selon l'agence de l'énergie nucléaire de l'OCDE, jusqu'à 10% de la production nucléaire dans le monde d'ici 2040.

L'investissement initial d'environ 1 milliard d'euros pour un réacteur SMR devrait être bien moins élevé que pour un réacteur de grande puissance - en comparaison, l'EPR de Flamanville devrait coûter environ 12 milliards d'euros pour une puissance installée de 1.600 mégawatts électriques. Les SMR pourront ainsi répondre aux besoins de régions isolées, de pays dont le réseau électrique est peu développé ou dont les capacités financières ne permettent pas d'accéder au marché des gros réacteurs.

Actuellement, la stratégie de la France est donc de proposer un ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles