Marchés français ouverture 6 h 16 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 388,74
    +173,22 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1635
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • BTC-EUR

    55 091,06
    +1 401,62 (+2,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,67
    +20,31 (+1,39 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Centrale-Supélec secouée par un scandale de violences sexuelles

·2 min de lecture

La direction de la prestigieuse école d'ingénieurs CentraleSupélec a saisi la justice après une enquête menée auprès des élèves, qui a révélé une centaine d'agressions sexuelles et viols déclarés lors de l'année universitaire 2020-2021.

Déflagration au sein de la prestigieuse école d'ingénieurs CentraleSupélec après la révélation d'une centaine de faits de harcèlements sexuels, agressions sexuelles et viols sur l'année universitaire, qui a motivé l'ouverture d'une enquête préliminaire, selon le parquet d'Evry, sollicité par l'AFP.

Menée auprès de 2.386 élèves, une étude diligentée par la direction à la demande de l'association de lutte contre le sexisme Çapèse, a mis "en évidence des situations de violences sexistes et sexuelles particulièrement préoccupantes", s'est alarmée jeudi CentraleSupélec dans un communiqué.

Selon cette enquête, 51 femmes et 23 hommes ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel lors de l'année universitaire 2020-2021, 46 femmes et 25 hommes d'agression sexuelle ("un contact physique avec une partie sexuelle -fesse, sexe, seins, bouche, entre les cuisses- commis par violence, contrainte, menace ou surprise") et 20 femmes et 8 hommes de viol ("un acte de pénétration commis par violence, contrainte, menace ou surprise").

Parmi les étudiants ayant déclaré avoir subi l'une de ces violences, "près de 9 sur 10 ont indiqué que leur agresseur serait un autre élève et que les faits se seraient déroulés dans un contexte associatif ou au sein de la résidence étudiante", a précisé Supélec.

Le parquet saisi des faits

"Face à la gravité des faits déclarés par les participants à cette enquête inédite, le directeur de l'école Romain Soubeyran a décidé d'alerter dans un courrier la procureure de la République d'Evry", afin que "soient envisagés des moyens complémentaires de prévention, d'action et d'accompagnement des victimes, mais également des moyens de sanction des auteurs", a ajouté l'école.

Suite au signalement, le parquet d'Evry a ouvert une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols, et confié les investigations aux enquêteurs spécialisés de la brigade de recherches de Palaiseau, a précisé le ministère public.

"Les résultats de c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles