Marchés français ouverture 7 h 17 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 510,88
    +268,67 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2093
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 210,19
    -64,81 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    711,31
    -23,84 (-3,24 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Une centaine d'OGM sont autorisés en France, y compris dans l'alimentation humaine

·2 min de lecture

La mise en culture de semences comportant des OGM (Organismes génétiquement modifiés) est interdite en France, mais "une centaine d'OGM" au total sont bien autorisés dans la consommation, notamment pour "l'alimentation humaine et animale", a indiqué la DGCCRF dans un bilan de "la recherche d'OGM dans les semences des grandes cultures" mis en ligne mardi 5 janvier. Les autorisations "qui concernent le maïs, le colza, le coton, le soja et la betterave sucrière, permettent l'importation de graines et leur commercialisation à des fins de transformation, mais pas pour la mise en culture" précise la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Dans les produits alimentaires ou textiles, "le caractère OGM doit être indiqué", et "ils sont contrôlés par la DGCCRF", ajoute le texte, qui confirme ainsi au passage une situation dénoncée par nombre d'ONG sur l'importation légale d'OGM en France et en Europe malgré l'interdiction de mise en culture. L'objet principal du document est de faire le bilan des contrôles d'OGM non autorisés trouvés dans des semences.

À lire aussi — Des rayons vides dans les magasins Marks & Spencer français à cause du Brexit

À la suite de la détection, en 2018, d'un lot de semences de colza transgénique en France, "les investigations menées en 2019" par la DGCCRF "ont ciblé cette culture et conclu à la conformité de tous les lots" mis sur le marché et contrôlés, selon ce bilan.

En 2018, 3 307 sacs de semence de colza avaient en effet été retirés du marché et les parcelles déjà semées avaient été détruites. "La présence d'OGM non autorisés dans les semences, graines destinées à la culture et premier maillon de la chaîne alimentaire, peut avoir des conséquences irréversibles pour l'environnement et représenter un risque pour la santé si leur innocuité n'a pas été évaluée", affirme la DGCCRF.

En France, "la mise en culture de semences contenant des OGM est interdite", même si leur commercialisation est "possible" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les catastrophes climatiques ont causé 210 Mds$ de dégâts en 2020
Les 10 compagnies aériennes qui ont perdu le plus de trafic en Europe en 2020
Tesla vaut pour la première fois plus de 700 Mds$ en Bourse et se rapproche de Facebook
Fatburger, la chaîne de fast-food américaine aux burgers à 2 000 calories, arrive en France
Une ville tchèque va créer une 'coronamonnaie' pour relancer son économie