La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 969,52
    +85,73 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 377,18
    +27,82 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    26 809,37
    +8,39 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    +0,0037 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    26 728,50
    +195,92 (+0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    15 951,45
    +309,59 (+1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,80
    +6,39 (+1,71 %)
     
  • S&P 500

    3 666,72
    -2,29 (-0,06 %)
     

Les cellules souches pourraient réparer une moelle épinière endommagée

Jonathan Sare, Futura
·1 min de lecture

Réparer une moelle épinière est un défi monumental. Cette partie de la colonne vertébrale abrite de nombreux nerfs relayant des informations provenant du corps entier. C’est aussi par cette zone que transitent les messages du cerveau à destination des membres ou des organes. Il n’est pas rare qu’en cas d’accident, ces connections soient interrompues, voire détruites, rendant le patient handicapé.

Malheureusement, le corps humain n’a pas la possibilité de réparer complètement ces lésions. C’est ici que la science peut prendre le relais, notamment par l’utilisation des cellules souches à des fins thérapeutiques. Des scientifiques américains se sont rendu compte qu’en injectant ces cellules sur le site de la lésion, il était possible dans une certaine mesure de réparer les dégâts. Un pas en avant pour toutes les personnes ayant subi des dommages au niveau de la moelle épinière.

© Discovery Science

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura