La bourse ferme dans 4 h 8 min

Ce que rapporte la location d'une chambre à un étudiant

André Figeard
Ce que rapporte la location d'une chambre à un étudiant

Cette solution alternative au traditionnel studio se développe. Prix moyen: 312 euros par mois.

En France, un étudiant qui loue une chambre chez l’habitant paie en moyenne « 312 euros par mois », selon Roomlala (ex-Chambrealouer.com). Un prix suffisamment attractif pour faire concurrence à la location d’un studio ? Selon le spécialiste français de la mise en relation de particuliers sur internet, elle « offre aux étudiants un réel avantage économique : leur loyer est plus de 35% moins cher (qu'un logement étudiant, Ndlr), ils ne paient pas de frais d’agence et divisent les charges ». La proximité avec un propriétaire, que l'on ne connait pas forcément et qui peut freiner certains, peut être compensée par le fait que l'appartement, dont on partage la cuisine, le salon ou la salle de bain, est généralement plus grand qu'un studio pour étudiant.

Deux fois plus cher à Paris qu'à Angers

Les particuliers qui songent à louer à un étudiant une chambre inoccupée de leur appartement ou leur maison doivent néanmoins savoir que les prix varient beaucoup selon la zone géographique où ils se trouvent.

C'est à l'ouest du pays que les niveaux sont les moins élevés. A Angers, pour être dans les prix du marché, il faut demander autour de 246 euros par mois. « Poitiers et Rennes suivent de près, avec des loyers moyens respectifs de 261 euros et 273 euros », selon Roomlala. En haut de la fourchette, on trouve sans surprise les trois métropoles où les locations traditionnelles sont les plus chères : Paris (532 euros), Nice (418 euros) et Lyon (384 euros). Enfin, Marseille, quoique moins chère, est aussi au-dessus de la moyenne nationale (347 euros).



Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>


Retrouvez cet article sur LaVieImmo

Estimez un bien immobilier en quelques clics
Etudiants : Une application pour dénicher son logement près du campus
Prix de l'immobilier : Les villes où les vendeurs sont le plus gourmands