Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 683,75
    +318,54 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,35 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

A cause de son crédit immobilier, Sylvie cumule petits boulots et retraite

Illustration Capital / Freepik

Elle ne veut pas se plaindre. A 75 ans, Sylvie* continue de travailler. Cette ancienne spécialiste des ressources humaines dans les télécoms a cessé son activité à 55 ans. A cette époque, tout est fait pour pousser dehors les salariés les plus âgés. Elle touche alors une prime pour cesser son activité, mais reste dans les effectifs jusqu’à ses 60 ans. Pendant cette période, elle touche 70% de son salaire, soit 2 100 euros. «J’ai commencé, à ce moment-là, à être un peu juste financièrement. Mais comme j’étais encore salariée, je ne pouvais pas retravailler», se remémore-t-elle.

Lorsqu’elle souffle ses 60 bougies, elle devient officiellement retraitée. Sa pension s’élève à 2 500 euros net, avant impôt. «Je ne me plains pas de ma retraite mais comme j’ai acheté mon appartement tard, aujourd’hui, alors que j’ai 75 ans, il me reste encore dix mois de crédit immobilier à rembourser, soit 800 euros par mois», raconte-t-elle. A cela s'ajoutent les charges de copropriété «qui sont un gouffre». Elle avoue que tous ces frais l’ont pris de court.

Alors, tout juste retraitée, elle n’hésite pas et choisit de reprendre une activité. Elle s’inscrit pour participer à des panels de marques et teste des produits. A raison d’une heure et demie trois jours par semaine, cette activité lui permet de gagner près de 200 euros par mois. Pour compléter ses revenus, elle participe aussi, pendant près de 10 ans, au recensement de la population, organisé en janvier et février. Chaque année, cette activité lui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scandale dans les Ehpad : le gouvernement dévoile son plan contre la maltraitance des seniors
Age de départ à la retraite, Agirc-Arrco, cumul… toutes les réponses de nos experts
Retraite : voici les nouveaux dispositifs mis en place pour lutter contre la fraude
Retraite : pension, âge de départ, taux de CSG… faites-vous partie des mieux lotis ?
Des questions sur votre future retraite ? Nos experts vous ont répondu