La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 451,33
    -204,10 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

La cathédrale Notre-Dame de Paris va pouvoir enfin entamer sa restauration

·2 min de lecture

EVENEMENT - Deux ans après l'incendie de Notre-Dame de Paris, Challenges consacre une série d'articles à la reconstruction de la cathédrale. Aujourd'hui, le plus dur est passé. Le chantier de sécurisation du site touche à sa fin. La campagne de dons record permet d'envisager une restauration hors norme bien au-delà de 2024, date à laquelle la cathédrale sera rendue au culte et au public.

Du haut de ses 80 mètres, la plus grande grue d’Europe balaie le ciel, au-dessus de Notre-Dame, chargée des cintres qui viendront soutenir les voûtes. A l’extérieur, l’édifice est enfin débarrassé, depuis fin novembre, des 40.000 tubes de métal, de l’échafaudage endommagé par l'incendie, qui entourait la flèche. A l’intérieur, la nef est méconnaissable: elle est depuis quelques semaines enveloppée d’un gigantesque mikado de métal qui vient masquer le trou béant de la voûte. On ne circule plus que dans les allées latérales. Le plus grand échafaudage d’Europe va permettre, d’ici l’hiver, d’entamer la phase de restauration et de s’approcher au plus près de la croisée des quatre voûtes adjacentes du transept. Au travers de cette forêt de métal perce toujours cette lumière crue du ciel, en plein cœur de l’édifice. La voûte éventrée par la chute de la nef surprend le visiteur qui l’a pourtant vue sur mille clichés. Le sol en pierres noires et blanches a été en grande partie recouvert par des dalles protectrices. La cathédrale a été débarrassée du plus gros des gravats, plus aucune odeur de brûlé ne persiste. La tribune de l’orgue raisonne de l’absence de l’instrument. Seuls quelques tuyaux parmi les plus grands sont encore en place tandis qu’au sol le parquet porte encore la trace du buffet.

Lire aussi

"Le calendrier sera tenu"

Deux ans après l’incendie, la cathédrale est prête à aborder un nouveau tournant. La campagne de sécurisation du site touche en effet à sa fin. "L’arrêté de péril sera levé cet été ", confirme le général Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public. "Les bonnes nouvelles se succèdent, souligne Guillaume Poitrinal, président de la Fondation du patrimoine, l’infrastructure a très bien résisté et les risques sont derrière nous. Le chantier avance bien tandis que l’argent est là en abondance pour promettre une restauration sans précédent."

"Le calendrier aussi sera tenu", assure le général qui confirme que Notre-Dame sera rendue au cul[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi